Mode

07 janvier 2016 01:21; Act: 07.01.2016 11:41 Print

Hijabs et abayas de luxe signés Dolce & Gabbana

par Célia Héron - La marque italienne tente de séduire les clientes musulmanes voilées, souvent oubliées par la mode.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Les musulmanes les plus fortunées pourront désormais porter un hijab griffé. La prestigieuse marque italienne Dolce & Gabbana a lancé en exclusivité sur le portail Style.com sa première collection de hijabs et abayas (ou longue tunique), alliant habilement opportunité marketing et révolution couturière. Stephano Gabbana a ensuite publié sur Instagram mercredi et jeudi quelques aperçus de ces modèles d'un genre nouveau (voir ci-dessus et en bas d'article).

Stefano Gabbana et Domenico Dolce avaient déjà récemment fait part de leur «fascination» pour le Moyen-Orient, une région souvent reléguée au second plan en matière de mode. Si les riches clientes musulmanes font bien leurs emplettes dans les boutiques de luxe européennes, rares sont les tenues qu'elles peuvent porter en public: «en Arabie saoudite, le port de l'abaya est obligatoire, et il est de rigueur dans les pays du golfe Persique» note Le Point.

Privée de marge de manoeuvre en matière de coupes, la marque de haute couture mise sur cet important marché en proposant des accessoires et vêtements taillés dans des matières nobles, parés de broderies et motifs originaux, fidèles à l'esprit D&G.

Débat

Si certains internautes ont tièdement accueilli l'initiative sur Twitter, accusant la marque de se faire de l'argent en exploitant les inégalités hommes/femmes et appelant au boycott, le lancement a été globalement applaudi, notamment par les observateurs économiques.

Qualifiant la décision de Dolce & Gabbana d'«idée la plus intelligente de ces dernières années», Forbesrappelle que «la haute couture explose au Moyen-Orient: le cabinet de conseil Bain a récemment souligné que les ventes de biens de luxe au Moyen-Orient avait atteint 8,7 milliards en 2015».

Pas les premiers

Avant eux déjà, les marques DKNY, Mango, Chanel ou encore Uniqlo avaient lancé leur propre opération séduction: collection ramadan pour les deux premières, collection croisière en babouches à Dubaï pour la maison française et une collection «muslim friendly» pour la marque japonaise, les mentalités de l'industrie sont en train de s'adapter à la diversité des sociétés et aux nouvelles réalités du marché.

Le géant H&M s'était par ailleurs illustré en septembre dernier avec un mannequin voilé dans une campagne à Londres, une première.

Ces initiatives, entre autres, favorisent la visibilité des musulmanes voilées et «normalisent l'image des femmes portant le hijab dans des domaines que certains n'associeraient pas forcément naturellement aux femmes musulmanes» souligne un édito du Guardian en référence notamment à a pub H&M.

«Les marques commencent enfin à prendre note de ce que j'affirme depuis que j'ai créé la marque Haute Hijab en 2010», affirme l'américaine Melanie Elturk sur le site du magazine Elle. «Les musulmans (et dans ce cas précis, les femmes musulmanes) représentent un segment actif et prospère de la population qui s'en sort très bien et qui mérite d'être reconnu et écouté».

Ci-dessous, quelques modèles postés sur le compte Instagram de Stephano Gabbana avec le hashtag #dgabaya.

#dgabaya

Une photo publiée par stefanogabbana (@stefanogabbana) le

#dgabaya ??

Une photo publiée par stefanogabbana (@stefanogabbana) le

Dolce & Gabbana the Abaya collection #dgabaya ??

Une photo publiée par stefanogabbana (@stefanogabbana) le

(nxp)