Royaume-Uni

04 juillet 2014 13:37; Act: 04.07.2014 15:08 Print

Interdire à vie la clope aux jeunes nés après 1999

par David Maccabez - L'association britannique des médecins veut interdire définitivement la vente de tabac aux jeunes nés en 2000 et après. En Suisse, l'idée est jugée trop extrême.

storybild

Le but de la BMA: en finir avec la cigarette au Royaume-Uni d'ici à 2035. (Photo: Keystone/Narong Sangnak)

Sur ce sujet
Une faute?

L'idée a secoué la presse: la British medical association (Association britannique des médecins/BMA) a voté la semaine dernière une motion pour faire interdire à vie la vente de produits tabagiques aux jeunes nés à partir de l'an 2000, relatait la RTS. Un groupe de pression a été formé pour essayer de faire voter la disposition par le Parlement. But: nettoyer la société de la clope d'ici à 2035. Pour l'association, plus jeunes sont les nouveaux fumeurs, plus l'addiction est difficile à combattre. Les risques de développer une maladie liée au tabac sont trois fois plus grand pour les fumeurs ayant commencé avant 16 ans, selon la BMA.

Cette motion fait réagir au Royaume-Uni. Pour les fabricants de tabac, elle est «arbitraire, inapplicable et antilibérale». Pour certains médecins, elle n'aurait d'effet que de développer le marché noir et ne fait que ridiculiser la branche, rapportent le «Guardian» et la version anglophone du site RT.com.

Provocatrice mais pas efficace

En Suisse, l'idée est loin de faire l'unanimité: «Comment justifier l'interdiction si ceux qui sont nés jusqu'en 1999 peuvent fumer?», se demande Grégoire Vittoz, porte-parole de la Ligue pulmonaire suisse. «C'est un cri du cœur des médecins, qui voient tous les jours les dégâts du tabac, analyse Corine Kibora, d'Addiction Suisse. Je crains que cette mesure ne fasse qu'attiser l'attrait de l'interdit. Il n'y a qu'à voir ce qui se passe avec la politique de répression de la consommation de drogues.» Point de vue partagé par Grégoire Vittoz: «Les jeunes trouveront un moyen de s'en procurer. C'est le marché noir qui sera gagnant». Les cigarettiers font la même analyse: «Nous plaidons en faveur de lois qui interdisent la vente de produits du tabac aux mineurs, rappelle le service de presse de Philip Morris, mais la prohibition est une mesure extrême. Et cela ne fonctionne pas.»

Pour Jean Barth, militant anti-fumée, mieux vaut «une bonne loi mal appliquée» que l'inverse. Le but visé par les médecins est, selon lui, louable, mais il se demande comment les contrôles seraient organisés. Il fait un parallèle avec l'échec du combat contre la drogue, mais se félicite de la «prise de conscience» britannique. «Ce qu'il y a de pire avec la cigarette, c'est son coût social. En Suisse, il se monte à 11 milliards par an. Ce qu'il faudrait, c'est que le prix du paquet couvre ces dépenses.»

Halte à la pub

Les experts de la prévention se rejoignent sur deux points: d'abord, si le tabac arrivait sur le marché à l'heure actuelle, il ne serait pas autorisé à la vente. Ensuite, la révision en préparation de la loi suisse sur le tabac, qui vise une meilleure protection des jeunes, en particulier des mineurs, ne va pas assez loin. Si l'interdiction de la vente aux mineurs est saluée, la fin de l'autorisation de la publicité ne suffit pas.

«Ce qu'il faut, c'est interdire le marketing et la promotion, martèle Grégoire Vittoz. La cigarette ne doit pas être un produit attractif. C'est la seule façon d'éviter d'attirer de nouveaux fumeurs.» En cause, la mise en avant des cigarettes dans les kiosques et, surtout, les opérations séduction des cigarettiers dans les festivals. Selon les spécialistes de la prévention, les manifestations estivales peuvent subsister sans l'apport financier des fabricants de tabac. Leur stratégie de proposer des activités «originales et décalées», tout en vendant des cigarettes à prix réduit n'est pas tolérable, bien que les stands soient interdits aux mineurs.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Interdire! le 04.07.2014 14:02 Report dénoncer ce commentaire

    Interdire

    Interdire! Interdire! Et interdire! Il y a que ça! Laissez nous vivre et mourir en paix! Merci!

  • strider le 04.07.2014 14:31 Report dénoncer ce commentaire

    La prohibition: UN SUCCES!

    1984... L'état te surveille, te dit ce qui est bon pour toi... travaille, ferme ta gu...., paie tes impots, sois un gentil petit toutou! L'état aimerait trouver le produit magique, celui qui rapporte des taxes, te maintient en pleine forme jusqu'à ta retraite et qui te fait crever juste après pour éviter de te verser ta rente! A tous les prohibitionistes: La prohibition de l'alcool aux USA: un succès! Celle de la drogue à l'échelle mondiale: un succès! Interdire la clope empêchera les gens de fumer, c'est certain... Ah ah ah ah... Vous êtes soit naïf, soit idiot!

  • Lulu le 04.07.2014 14:10 Report dénoncer ce commentaire

    Avenir de l'interdit

    Déjà qu'à la base nous n'avons pas toute notre liberté... A ce rythme là, nous sommes bons pour ne plus pouvoir sortir de la maison!

Les derniers commentaires

  • bartabas le 05.07.2014 09:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Laissons faire...

    La cigarette est autorisée mais je ne fume pas. La drogue est interdite et je ne me pique pas. Les 2 sont un choix conscient: ne pas s'injecter sciamment des produits néfastes pour l'organsime. Je respecte le choix des autres du moment que c'est sans aucun impact sur ma propre vie. C'est ça vivre en société, non?!

  • Luluvespa le 05.07.2014 00:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et dire que..

    ... d'autres veulent libéraliser le cannabis en Suisse ! Deux extrêmes !

  • Emile Zola le 04.07.2014 19:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Conclusion

    Après lecture de l'article puis des commentaires: interdisons plutôt la connerie.

  • Mimi le 04.07.2014 19:25 Report dénoncer ce commentaire

    Oui!

    Tout â fait d'accord! Ainsi on évitera aussi tus les coûts liés aux cancers de la gorge, des poumons etc... Et au moins ces jeunes là pourront espérer vivre plus longtemps que nous!

  • i love you phillip morris le 04.07.2014 18:40 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien beau mais

    Depuis des années nous nous efforçons à bannir la cigarette par tous les moyens Mais je ne vois pas plus hypocrites que tous ces gouvernements qui voient en les fumeurs, une source intarissable dargent. Certes la cigarette a un impact sur les dépenses de la santé. Mais je pense quil sagit dune goutte deau par apport au bénéfice de la vente de celle-ci. De plus, je serais curieux de savoir de quelle manière ils renfloueraient la perte dun tel pactole Une fois de plus nous aurions droit à un nouvel impôt sur je ne sais quelle absurdité ou une taxe au poids sur notre sac poubelle taxé