Tendance

06 janvier 2016 09:53; Act: 06.01.2016 10:07 Print

La galette des Rois ose toutes les fantaisies

par Emmanuel Coissy / adu - La spécialité de l’Epiphanie adopte des formes et des saveurs inattendues. En Suisse romande, les artisans misent sur le design de la fève.

storybild

A la version fourrée à la frangipane, des pâtissiers préfèrent les fruits ou la vanille. (Photo: AFP/Willy de L'horme)

Une faute?

Chez nos voisins français, la fête que nous célébrons mercredi est l’occasion de s’aventurer sur de nouveaux sentiers culinaires. A Paris, les pâtissiers rivalisent d’originalité, rapporte «L’Express». Par exemple, Claire Damon propose une galette dite po­lonaise (beurre caramélisé, crèmes vanille et amande, fruits confits). Son confrère Dominique Saibron part de la garniture classique à la frangipane, à laquelle il ajoute un lit de caramel au beurre salé.

Cette année, on en trouve pour tous les goûts: coriandre (Cédric Grolet), speculoos (Ludovic Chaussard), avocat (Julien Chamblas), fruits rouges (Julien Alvarez) et même pamplemousse (Gontran Cherrier). Parmi les autres tendances ­relevées par différents médias, il y a la pâte sans gluten ou carrément salée avec des légumes ou à la viande, selon la méthode alsacienne.

Bon an mal an, certains artisans belges et français créent le buzz en glissant une pièce d’or ou un diamant en guise de fève. En Suisse romande, ils sont plus sages et travaillent la couronne briochée ou la galette feuilletée. La fantaisie se situe au niveau du design de la récompense cachée à l’intérieur. A Genève, chez Martel, on trouve des animaux, des superhéros ou des personnages célèbres. Chez Wolfisberg, les thèmes sont analogues. On cherche à séduire les enfants (Angry Birds) alors qu’à Lausanne, on cultive le thème de la Nativité.