Relations

06 avril 2018 15:00; Act: 06.04.2018 17:00 Print

La vaisselle, un vrai casse-tête pour les couples

D'après une étude américaine, cette tâche ménagère serait la plus importante source de tensions au sein d'un couple, avec des impacts non-négligeables sur la vie sexuelle.

storybild

(Photo: DR)

Une faute?

Qui ne s'est jamais pris la tête avec sa douce moitié pour une question de vaisselle? Une étude américaine, récemment publiée dans la revue sociologique Socius, a révélé quelques faits, pas si étonnants diront certains...

Aux Etats-Unis, les femmes passent «en moyenne quatorze heures par semaine à effectuer des tâches ménagères, contre quatre pour les hommes», relaye slate.fr. L'étude montre que dans les années 1990, 16% des couples partageaient de manière égale la vaisselle, 12% le nettoyage et 9% la lessive. En 2006, ces pourcentages sont passés respectivement à 29%, 22% et 21%.

Dans les années 1960, les couples «ne partageant pas les tâches ménagères se disaient plus épanouis sexuellement et émotionnellement que les autres». Une situation qui s'est renversée à partir des années 90.

Par ailleurs, des données de 2006 ont montré que «les couples les plus égalitaires sont les plus harmonieux et sexuellement satisfaits».

La vaisselle incriminée

Parmi les tâches créant la discorde au sein du couple, la vaisselle se hisse au sommet du palmarès. Les femmes se disaient les plus insatisfaites de leur couple et de leur vie sexuelle puisqu'elles se retrouvaient constamment à laver les assiettes.

La sociologue Sharon Sassler, une des auteures de l'étude, a l'explication: «C'est lié au fait que la personne qui laisse la vaisselle dans l'évier s'attende à ce que quelqu'un d'autre la lave. Je pense que les couples qui partagent la vaisselle ont une meilleure entente, parce qu'il n'y a pas autant de ressentiment.»

(K.A.)