Déjà culte

06 juin 2013 16:30; Act: 07.06.2013 07:49 Print

Le Cronut: moitié croissant, moitié beignet

Fini les vitrines pleines de mignons cupcakes. Ces pâtisseries, qui ne sont appétissantes que pour les yeux, ont été détrônées. Voici venu le culte du Cronut.

storybild

Les vrais Cronuts ne sont fabriqués que dans une pâtisserie à Soho - New York. (Photo: DR)

Une faute?

Que se passe-t-il quand on marie un croissant et un doughnut? Vous avez un Cronut! L'encas le plus recherché du moment.

L'hybride est né dans une pâtisserie new yorkaise le 10 mai dernier. En quelques jours, des centaines de photos du Cronut ont été publiées sur web, et la bouchée a été popularisée à la vitesse de l'éclair. Depuis, la «Dominique Ansel Bakery» est prise d'assaut dès 6h du matin par des gourmets rangés dans des files d'attente sans fin.

L'enseigne écoule 200 Cronuts par jour (à 5 dollars l'unité). Et pas plus de six par personne. Ce n'est pas suffisant. Selon «Time magazine», un marché noir vient de voir le jour et se développe rapidement à travers New York, tous les Etats-Unis, l'Australie et sur Craisglist (qui vend une pâtisserie à 40 dollars). On peut même l'apercevoir sous le nom de «doissant» dans certains quartier de la Grosse Pomme.

Est-ce que c'est bon?

A en croire les spécialistes, si le Cronut fait un tel buzz, c'est parce qu'il est bon. «Grub Street», un célèbre blog gastronomique outre-atlantique, le qualifie de «bouleversant». «Vogue» prédit un «été du Cronut 2013». Et si Hugh Jackman a patienté des heures devant la boutique pour en avoir un, c'est que ça doit valoir la peine.

Son créateur, le chef français Dominique Ansel, explique avoir inventé le Cronut un peu par hasard. Il voulait faire des doughnuts pour ses employés mais ne savait pas comment s'y prendre. Ansel improvise alors comme il peut en adaptant la recette du croissant. Et après deux mois de réajustements et de perfectionnement, il est enfin satisfait. Il explique au «Guardian» que le Cronut parfait doit «avoir à l'intérieur une texture similaire à celle du croissant - des couches légères et feuilletées qui se détachent - et la crème, le sucre et le glaçage sont comme sur un doughnut.» En mai, le Cronut était à la rose et à la vanille. Ce mois-ci, au citron et au sirop d'érable.

(aub)