Genève

04 août 2010 22:33; Act: 05.08.2010 10:44 Print

Le Temple de la Madeleine bâti au fil du rouet

par Stéphanie Billeter - Une fileuse serait à l’origine de la Madeleine, temple sobrement dressé au pied de la Vieille-Ville.

storybild

Le temple a longtemps excité les imaginations. (Photo: sbi)

Une faute?

Paul & Joe d’un côté, Zadig & Voltaire de l’autre, qui fait encore attention au sobre édifice planté sur la place de la Madeleine? Et pourtant, il recèle des histoires méconnues.

L’une d’elles remonte au Moyen Age: celle d’une fileuse nommée Marie-Madeleine, qui faisait grincer son rouet dans la rue Toutes-Ames et la rue de la Boule (aujourd’hui rue de la Fontaine). Ceux qui la croisaient la croyaient pauvre et se demandaient ce qu’elle faisait du pactole qu’elle récoltait en vendant sa laine. D’autant que la dame vivait seule et était peu bavarde. Le pactole? Justement, elle le légua à sa mort pour faire construire une église au pied de la cathédrale. C’est ainsi qu’on voit encore aujourd’hui des rouets orner le plafond du chœur de la Madeleine.

«En fait, il s’agit du blason d’un riche donateur de l’époque, Jacques de Rolle», raconte la pasteure Judith Siegrist. Du rouet à la roue de Rolle, il n’y a en somme qu’un fin fil... de laine. Reconstruit après un incendie en 1430 sur des fondations antiques, l’édifice est devenu temple à la Réforme. Il abrite, depuis les années 1960, la paroisse suisse allemande de Genève.

Paradis et enfer autour de l’église

La place de la Madeleine est entourée de rues aux noms bien explicites: Purgatoire, Enfer, Toutes-Ames... «C’est à cause du cimetière situé alors contre l’église, relate la pasteure Judith Siegrist. Elle-même était très proche du port. C’est lors des épidémies de peste que les cimetières ont été déplacés à l’extérieur de la ville, d’autant plus qu’au centre-ville ils devenaient trop petits.»

Outre les rues mentionnées, qui subsistent aujourd’hui, les historiens ont noté qu’il existait également celles des Limbes et du Paradis. Seulement, personne ne semble d’accord pour les situer sur la carte actuelle. Reste que le magasin de lingerie Agent Provocateur a bien trouvé sa place entre la rue d’Enfer et la rue du Purgatoire.

Eglise de la Madeleine
Visite tous les jours de l’été, de 15h à 18h. Pour le site archéologique, sur demande: 022 327 24 86.