Santé

05 janvier 2016 02:39; Act: 05.01.2016 08:27 Print

Le risque de mortalité lié à l'obésité est sous-estimé

Une étude américaine estime qu'il faut prendre en compte les évolutions pondérales sur une plus longue période.

storybild

Le risque de mortalité des personnes qui avaient un poids normal au moment de l'enquête mais avaient été obèses dans le passé, était 27% plus élevé que pour ceux ayant toujours gardé la ligne (Illustration). (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le risque de mortalité lié à l'obésité est sous-estimé dans la plupart des études parce que celles-ci s'appuient sur une seule mesure de l'indice de masse corporelle et non sur les variations de poids sur de plus longues périodes, selon des travaux publiés lundi.

Les études qui ne font pas de distinction entre les personnes n'ayant jamais dépassé un poids normal et celles qui ont été obèses ou en surpoids avant de maigrir sont trompeuses, car elles ne tiennent pas compte des effets durables sur la santé d'un excès pondéral.

En outre, un amaigrissement résulte souvent d'une maladie, précisent ces chercheurs dont les travaux paraissent dans l'édition en ligne des Comptes rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS).

Effets néfastes

«Les risques liés à l'obésité ont été obscurcis dans les recherches précédentes parce que la plupart des études prenaient en compte le poids pris une seule fois», explique Andrew Stokes, professeur adjoint de santé publique à l'Université de Boston, un des principaux auteurs.

«Le simple fait d'incorporer les mesures du poids dans le temps clarifie les risques de l'obésité et montre qu'ils sont beaucoup plus grands qu'estimés jusqu'alors», ajoute-t-il.

Une fois pris en compte, les effets néfastes du surpoids sur la santé augmentent très nettement par rapport à une personne ayant toujours eu la ligne. De plus, aucun effet protecteur de l'embonpoint n'a été constaté, contrairement à ce que de précédentes recherches suggéraient, indique la recherche.

Ces chercheurs ont déterminé que le risque de mortalité des personnes qui avaient un poids normal au moment de l'enquête mais avaient été obèses ou en excès pondéral dans le passé, était 27% plus élevé que pour ceux ayant toujours gardé la ligne.

Diabète de type 2

Ils ont également observé une plus grande prévalence de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires parmi les personnes qui ont eu un indice de masse corporelle (IMC) plus élevé que la normale et ont ensuite perdu du poids, par rapport à ceux ayant toujours été minces.

L'obésité à un certain âge pourrait prédisposer à ces pathologies, même si les personnes perdent ensuite du poids pour retrouver un IMC normal, expliquent ces chercheurs.

Les auteurs de cette étude ont utilisé des données provenant d'une vaste enquête nationale sur la nutrition menée aux Etats-Unis de 1988 à 2010.

Parmi ceux dont le poids était normal au moment de l'enquête, 39% avaient souffert précédemment de surpoids ou d'obésité.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Obèse morbide le 05.01.2016 13:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mauvaise approche

    L'IMC a été remis en cause maintes fois. Une recherche internet permet de le constater aisément. Le surpoids est un problème, c'est clair. Mais chaque surpoids a sa propre cause. En faire une généralité, c'est ne pas chercher les diverses sources du problème. Arrêtons de culpabiliser les gens en surpoids. Aidons-les , plutôt!

  • Clm le 05.01.2016 19:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Reve ou cauchemard

    Le reve d un assureur C est des clients en bonne sante qui vivent longtemps et qui meurent vite Le reve de l avs c est d avoir tout les citoyens qui meurent a retraite +1jour Le cauchemard c est pour nous, le montant des primes et des cotisations

  • Kivo leplus volemoins le 05.01.2016 14:38 Report dénoncer ce commentaire

    Dedramatisons

    Il est logique quune personne obèse avec un IMC de 32 mais qui pratique une activité physique régulière ait une espérance de vie plus grande quun personne dont lIMC est de 20 mais qui fume, boit et a du cholestérol.

Les derniers commentaires

  • Flex le 06.01.2016 14:45 Report dénoncer ce commentaire

    Assez !

    Assez de vos étude à tout va ..... Les chiffres/stats on leurs fait dire ce qu'on veut! et dans qques années on va nous dire que des génies de pseudo scientifiques on découvert qu'être trop maigre est cancérigène!!! Tout ça pour amener un dictât et un conformisme voulu par certains business. C'est dommage que d'être trop con ne coûte rien!!!!

  • Clm le 05.01.2016 19:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Reve ou cauchemard

    Le reve d un assureur C est des clients en bonne sante qui vivent longtemps et qui meurent vite Le reve de l avs c est d avoir tout les citoyens qui meurent a retraite +1jour Le cauchemard c est pour nous, le montant des primes et des cotisations

  • damdi le 05.01.2016 17:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le bedo les gars le bedo !!!

    A tout les gros, fumez des pétards vous verrez vous fondrez comme neige au soleil, ça fait 15 ans que je fume, jamais eu de problème de surpoids, à part lorsque j ai arrêté 2mois est demi de fumer, et la j ai pris 23 kilos d un coup !!! j ai recommencé à fumer et depuis j ai déjà perdu 12 kilos. alors ok je vois déjà les pouces contre le bas pour ce commentaire, mais essayez et venez me redire si c est faux !!!! et croyez moi c est pas weight watchers qui arrivera au même résultat

  • math le 05.01.2016 15:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les sur-doués

    trop bon le 20minutes3 , il me colle la pub macdo en lisant cet article!

  • cylla le 05.01.2016 14:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Maaaaarrrre

    il y'en a tellement marre de ses études qui stigmatisent... Les gros les vieux les non conformes, les méchants mangeurs de viandes, les horribles fumeurs, les abominables alcolos... Franchement les gars: vivre c'est mortel ! Une fois qu' on l'accepte, ça devrait nous détendre...