Musique

13 avril 2019 08:08; Act: 13.04.2019 09:05 Print

Le rock'n'roll va-t-il survivre à ses icônes?

Les stars du rock prennent de l'âge et connaissent des ennuis de santé à l'image de Mick Jagger. Est-ce la fin d'une époque?

storybild

Mick Jagger a subi une opération du coeur. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Opération du coeur pour Mick Jagger, tournée repoussée pour Ozzy Osbourne après une mauvaise chute, quasi-surdité pour Pete Townshend des Who: et si, à l'image de ses stars vieillissantes, le rock'n'roll se dirigeait lentement vers sa fin?

Quelques groupes d'envergure, comme les Black Keys ou les Killers, qui ont récemment repris le chemin des studios après des années de silence, font bien sûr encore flotter l'étendard rock dans le paysage musical actuel. Mais, d'après les chiffres du cabinet spécialisé Nielsen Music, aucun ne figurait en 2018 dans le top 10 des artistes les plus écoutés en ligne, trusté par les grands noms du hip-hop et du R'n'B.

Même les programmateurs des festivals, après lui avoir longtemps accordé leurs faveurs, cantonnent aujourd'hui de plus en plus souvent le rock aux scènes annexes pour faire place à la pop, au rap ou à l'électro.

Tout un symbole: le mythique Woodstock, qui fêtera en août ses 50 ans avec plusieurs inoxydables rock stars - Santana, John Fogerty, Canned Heat, pour ne citer qu'eux - a également fait appel à des têtes d'affiche d'horizons différents - Jay-Z, Halsey, Miley Cyrus...- afin d'attirer un public plus jeune.

«Le rock est mort», vive le hip-hop

Critique musical pour Vice, Dan Ozzi écrivait en 2018 dans un article intitulé «Le rock est mort, Dieu merci» que «le genre (avait) été dépassé à tous les niveaux, en matière de popularité et de rentabilité, par la pop, le hip-hop et la musique électronique». Et de conclure, funèbre: «De ce point de vue, oui, le rock est mort».

Nombreux sont ceux au sein de l'industrie musicale qui voient dans les années 1990 les dernières heures de gloire du rock'n'roll, alors porté par des groupes comme Nirvana, The Smashing Pumpkins, The Red Hot Chili Peppers, Pearl Jam ou Soundgarden.

Pour Danny Goldberg, ancien manager de Nirvana, le hip-hop est plus en phase avec son époque et a commencé au milieu des années 1990 à prendre la place occupée jusque-là par le rock. «Le hip-hop est devenu le principal vecteur d'expression culturelle de la jeunesse», confie celui qui voit dans le nouveau genre dominant «une forme d'expression artistique évolutive».

Une idée de «l'innovation»

En face, le groupe de rock tendance du moment Greta Van Fleet - nommé aux derniers Grammy Awards dans la catégorie révélation de l'année - est perçu par de nombreux critiques comme une pâle copie de Led Zeppelin, suintante de nostalgie.

Jacqueline Warwick, spécialiste de la musique à l'université canadienne de Dalhousie, estime que si le rock a longtemps été considéré comme l'apanage des artistes «sérieux», ce n'est plus forcément le cas aujourd'hui. «La pop s'est hissée à l'avant-garde d'expressions créatives vraiment intéressantes et importantes», explique-t-elle. «Et le rock s'est quelque peu transformé en dinosaure».

Mais pour Deanna Adams, auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet, le «rock n'est pas seulement le rock»: c'est aussi une certaine idée de l'innovation qui survivra à ses pionniers. «C'est douloureux de voir tant d'artistes nous quitter ou tomber malades», dit-elle. «Nous craignons de perdre une partie de nous lorsqu'ils sont malades. Et quand ils meurent, nous pleurons la perte de leur musique, les concerts que nous ne pourrons plus aller voir».

«Le rock ne mourra jamais»

«Cela nous rend aussi plus conscients de notre propre mortalité», poursuit cette sexagénaire, selon laquelle l'influence du rock sur les autres genres musicaux lui confère une sorte d'immortalité. «Il n'y aurait pas de métal, de punk ou de hip-hop sans le rock'n'roll», estime-t-elle. «Le rock ne mourra jamais car c'est une branche large et solide sur un arbre très vieux et très robuste».

Certaines stars du hip-hop revendiquent ainsi fièrement leur héritage rock: pour Ice Cube, membre du groupe californien N.W.A, le rock n'est «même pas un genre musical», c'est «un état d'esprit».

«Le rock, c'est ne pas se conformer à ce qui a été fait avant vous mais tracer sa propre voie dans la musique et dans la vie», a-t-il déclaré en 2016 lorsque le groupe de hip-hop a été intronisé au «Hall of Fame» du... rock'n'roll.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jonny le 13.04.2019 09:38 Report dénoncer ce commentaire

    Bruit

    Car ce qui sort maintenant c'est de la musique ? Les Stones, Pink Floyd, Led Zep etc.... ça c'est de la musique. Aujourd'hui c'est quasiment que du bruit !

  • Cailler le 13.04.2019 09:32 Report dénoncer ce commentaire

    Le rock n'est pas mort

    Le rock n'est pas et ne sera jamais mort et ce n'est pas cette pseudo musique R'n'B ou Hip-Hop ou pire encore l'Electro qui le remplacera...

  • Bon Scott le 13.04.2019 10:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un peu de rock ?

    C est vrai que les billets de rammstein vendus en 20 Minutes et qu il reste des billets pour Paléo prouvent que votre article est très bien documenté .

Les derniers commentaires

  • ... le 30.04.2019 00:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...

    Enfin, si on peut dire. Le hip-hop et toutes ses displines se sont fais tacler pendant des années par des gens tellement loins du peuple qu'ils n'ont pas même pas réussi à voir la place que cette culture prenait. De la musique la plus populaire qui a su évoluer d'un rap pur a une pop urbaine à milles variantes, boom bap, trap, cloud, Zumba, conscient. En passant par le streetwear qui a emmener son meilleur ambassadeur à la tête pensante de Louis Vuitton. Et même l'art, où les artistes les plus populaires (Banksy Kaws) viennent de l'art urbain. Oui que s'en en déplaise à certains anciens ou meme jeune la culture hip hop a vaincu celle du rock qui n'as jamais su se développer pour une société entière.

  • Juste Leblanc le 14.04.2019 12:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comparez ce qui est comparable SVP.

    Vivez en ne restant pas bloqué dans votre temps. Vous comparez le rock de votre époque avec de la musique commerciale de aujourd'hui (Guetta, Grande) , ce qui est faux. Il y a 50 ans le rock était une musique de rebelles avant-gardistes et il y avait aussi de la « soupe FM » a cette époque. En faisant un petit effort, vous verrez que aujourd'hui il y a plein de jeunes qui font des trucs de qualité, en parallèle de la « soupe-Fm » y compris dans l'électro, le métal ou la pop. Donc ne comparez pas la bonne musique des 60', 70´ avec la « mauvaise » des 2010. Il y a aussi du très bon actuellement.

  • Rock-Age le 14.04.2019 12:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Médias coupables

    Ce sont les médias qui décident de ce qui DOIS marcher, pour leur propre intérêt. Il est clair qu'aujourd'hui c'est plus facile d'avoir du succès avec une belle gueule parce que l'image a pris le dessus sur le son. Je joue dans un groupe de cover rock, à chaque concert vous n'imaginez même pas le nombre de jeunes qui apprécie, même sans connaître les artistes qu'on reprend. Le rock ne sera mort que si le public ne fait pas l'effort de s'y intéresser. Du reste la culture hip hop ou techno ne fait en gros que de sampler des sons, qui pour la plupart sont issus de la scène.....rock. Simplement ils oublient plus ou moins volontairement de citer ces sources pour faire croire qu'ils ont du talent. La musique, c'est quand tu lâche les mains y'a plus de son. Et ça les jeunes en ont besoin, on le ressent à chaque concert.

  • Albert Bethoven le 14.04.2019 11:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le rock est pas mort.

    toute ces fausses et pseudos musiques,ça passe et ça lasse. Un jour ça sera peut être une autre musique et qui sera bien mieux et qui écrasera cette pseudo musique d'aujourd'hui.Regardez depuis 1956 époque du rockabylli, tout les styles qui ont défilés. Chaque décennie ça change et ça sera sûrement un jour mieux que ce que l'ont entend actuellement et qui nous rend dingue tellement c'est stupide.

  • floyd le 14.04.2019 11:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pink

    des groupes mythiques, j'en ai vu plusieurs, dont les Rolling stones ou Santana, des moments incroyables. je regrette un seul que j'ai pas pu voir: pink floyd. gros gros regret !

    • Pan Térose le 26.04.2019 21:58 Report dénoncer ce commentaire

      @Floyd

      Dommage pour vous J'ai vu 1 fois à Bâle stade st Jakob le 7 .8.1994 c'était génial en VIP on a pus voir le show depuis la régie son et lumière qui faisait 2 étage on était au pied de la fleurs qui sort à la fin du show avec tous les lasers dessus moment inoubliable et fin de show on a pu serrer la main de Mr David Gilmour. Géant.