arts

05 décembre 2011 07:00; Act: 05.12.2011 15:56 Print

Les artistes revisitent le conte de fées

par Marine Guillain et Caroline Goldschmid - Repenser les univers enchanteurs des classiques en y saupoudrant un zeste de modernité? C’est la recette de nombreuses créations actuelles.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

En cette fin d’année morose, on veut du rêve. Et les artistes, producteurs, publicitaires de s’engoufrer dans le créneau du conte de fées. Est-ce un besoin insoupçonné de retourner en enfance? Pas seulement. Car derrière la féerie, la fable véhicule surtout des images érotiques, parfois même terribles.

«Le conte est riche en évasion, en réflexion et en création, relève Jean-Michel François, responsable de l’exposition «Pinocchio & Co», qui se tient actuellement à Namur (Belgique). C’est une matière inépuisable, souvent à la frontière entre le bien et le mal, qui reflète les tumultes inconscients de l’esprit.» La rétrospective regroupe les œuvres d’une dizaine d’artistes contemporains, telles que les sculptures en bois de Pinocchio de Jim Dine ou les performances démultipliant Blanche-Neige de Catherine Baÿ. Des travaux qui suggèrent nos désirs, expriment nos craintes ou trahissent nos envies, selon le commissaire de l’expo belge.

A Dammarie-lès-Lys (France), la médiathèque rassemble des objets de contes, de la pomme de Blanche-Neige à la bague de Peau d’Âne, en passant par les cailloux du Petit Poucet.

«Pinocchio & Co», Maison de la Culture de Namur, jusqu’au 30 décembre. «Les trophées de l’imaginaire», Dammarie-lès-Lys, jusqu’au 24 décembre.

Présentation de l'exposition «Pinocchio & Co»

LES FRÈRES GRIMM à TOUTES LES SAUCES
Alors que «Le Chat Potté» montre ses pattes de velours actuellement sur grand écran, deux productions hollywoodiennes de «Blanche-Neige» attendent les fans de contes de fées en 2012. Intitulée «Mirror Mirror», la première version revisitée du conte des Frères Grimm aura Lily Collins et Julia Roberts pour héroïnes. Au vu de la bande-annonce (à découvrir sur notre site), il s’agira d’une comédie familiale gentillette, dont la sortie est prévue en avril. C’est une adaptation très sombre et fantastique qu’a produite Joe Roth («Alice au Pays des Merveilles»). Dans «Blanche-Neige et le chasseur» (30 mai), Charlize Theron jouera la méchante reine et Kristen Stewart sa victime, le tout arrangé par de nombreux effets spéciaux. La télévision US a aussi répondu à l’envie de magie du grand public: «Once Upon A Time» (photo ci-dessous) sur ABC et «Grimm» sur NBC ont débuté en octobre.

Bande annonce de «Blanche Neige et le chasseur»

Bande annonce de «Mirror, Mirror»

DÉTOURNEMENT PAR LA PUBLICITÉ
Princesses, pommes vénéneuses (Nina Ricci) et autres chaperons rouges (Chanel) hantent l’univers merveilleux de la pub. Un trend qui n’est pas prêt de s’essouffler. La preuve avec le parfum de la chanteuse Taylor Swift, «Wonderstruck», (ci-contre) et la marque de fringues Elevenparis avec son roi trash (ci-dessus). Même les marques de papier hygiénique s’y mettent: dans le spot Regina, la princesse envoie à son prince un message caché dans un rouleau. Tout un poème!

ÇA SCINTILLE SUR LES PODIUMS
Le look de princesse fait des ravages dans les défilés des grands créateurs. Louis Vuitton n’a pas dérogé à la règle lorsqu’il a présenté sa collection printemps-été 2012, cet automne à Paris. Les mannequins portaient des robes féeriques aux tons pastels, incrustées de fleurs et de plumes fines. Leurs cheveux étaient montés en chignon et tenus par des tiares de diamants. Le décor s’inspirait d’un univers magique, dans lequel évoluaient de grands chevaux blancs, sur fond de musique enchanteresse.