Lecture

08 juillet 2014 14:23; Act: 08.07.2014 14:57 Print

Les jeunes enfants ne snobent pas les bouquins

Malgré la révolution numérique, la lecture reste une activité qu'affectionnent les 9-12 ans, ont constaté des chercheurs belges.

storybild

Aux portes de l'adolescence, les enfants ne passent pas tout leur temps à chatter ou envoyer des messages courts. (photo: dr)

Une faute?

Deux chercheurs de l'Université de Louvain (KULeuven) ont questionné 2000 enfants âgés de 9 à 12 ans sur le temps qu’ils consacraient à la lecture. Et, selon le professeur Jan Van Coillie, l’influence de la révolution digitale est moins conséquente qu'attendue. «Nous voyons que les enfants lisent encore beaucoup», a-t-il déclaré dans les colonne du quotidien De Morgen.

Mais cela ne signifie pas pour autant que la présence de l’ordinateur n’exerce pas d’influence. «Plus les enfants découvrent le monde digital, moins ils consacrent de temps à la lecture», note toutefois Van Coillie. Ainsi, les enfants de 9 ans lisent davantage que ceux de 12. Le revirement ayant généralement lieu vers 11 ans.

Le spécialiste rappelle le rôle essentiel que tient la lecture dans le développement. Non seulement, elle contribue à développer les connaissances, mais améliore aussi la maîtrise de la langue. Il estime aussi que les livres jouent un rôle clé dans le développement émotionnel. «Lire des livres a un impact considérable sur l’empathie, contrairement aux jeux digitaux où le but est de gagner. Il faut battre l’adversaire, alors que le lecteur s’identifie et éprouve de la compassion pour les personnages de fiction.»

(cam)