MODE

21 novembre 2011 11:45; Act: 21.11.2011 11:45 Print

Les robes des «First Ladies» au musée

Les vêtements portés par les femmes de présidents américains pour leur première apparition sont restées gravées dans les mémoires. Elle sont aujourd'hui exposées à Washington.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

La robe portée par Michelle Obama lors du bal d'investiture à la présidence de son époux était en soie blanche et perles de cristal. Celle d'Eleanor Roosevelt était en crêpe de soie ardoise. Depuis samedi 19 octobre, le musée de l'Histoire américaine à Washington expose au total 26 robes prestigieuses.

Des pièces d'exception

Le clou de l'exposition est constitué entre autres du bustier de dentelle de Julia Grant en 1869, d'un ensemble de velours bordeaux de Caroline Harrison en 1889, d'un fourreau de satin blanc et dentelle de Nancy Reagan en 1981. Toutes ces robes ont été portées par les épouses des présidents lors des bals d'investiture qui suivent officiellement les prestations de serment à Washington. La robe de Jackie Kennedy portée en 1961 pour son premier dîner d'État était jaune pâle, tandis que celle de Barbara Bush, en 1989, était en velours et satin bleu. En 1993, Hillary Clinton avait quant à elle choisi de la dentelle violette.

Vêtements représentatifs de la nation

«C'est la robe de leurs débuts, celle qui va rester dans la mémoire des gens», raconte la commissaire de l'exposition Lisa Kathleen Graddy. Celle-ci précise que depuis un siècle, il est de tradition que les robes soient données, pour l'histoire, au musée. «Les Premières dames sont toujours en scène, elles veulent être impeccables car elles représentent la nation. Chaque Première dame recrée l'emploi à son image, pour s'adapter au président et aux besoins de l'Amérique. Mais il y a une constante, elle représente la nation, sur place et à l'étranger, et le gouvernement de son mari. Elle est une extension de son équipe», poursuit la conservatrice.

Outre ces robes, le musée de l'Histoire américaine expose encore plus de 160 objets, parmi lesquels des portraits, de l'argenterie ou de la vaisselle ayant appartenu aux «Premières dames».

(mag/ats)