Bâle

18 juillet 2019 16:04; Act: 18.07.2019 16:13 Print

Leucémie: espoir pour éviter les rechutes

Des chercheurs bâlois et allemands ont identifié un mécanisme qui permet aux cellules cancéreuses de survivre. Ils sont parvenus à le maîtriser.

storybild

Les cellules leucémiques sont en vert, les cellules tueuses en rouge. (Photo: Universität Basel, Departement Biomedizin, Christoph Schürch))

Sur ce sujet
Une faute?

Après la thérapie, de nombreux patients souffrant de leucémie myéloïde aiguë vont mieux, mais certains sont victimes d'une rechute mortelle. Des chercheurs bâlois et allemands ont identifié un mécanisme qui permet aux cellules-souches leucémiques de survivre dans l'organisme.

Ces cellules-souches sont en quelque sorte de super-cellules cancéreuses, a indiqué l'Université de Bâle jeudi dans un communiqué. Non seulement elles sont plus résistantes aux chimiothérapies, mais elles parviennent également à échapper aux cellules immunitaires.

Plus reconnues

L'équipe de Claudia Lengerke, avec des confrères de Tübingen (D), rapporte dans le revue «Nature» avoir identifié un mécanisme qui permet à ces cellules de se dissimuler en cessant de produire une molécule à leur surface. Elles ne sont ainsi plus reconnues par le système immunitaire.

Les chercheurs ont identifié une enzyme, nommée PARP1, produite par ces cellules-souches et qui commande ce mécanisme. Ils sont parvenus à l'inhiber chez des souris: les molécules de surface ont à nouveau été produites et le système immunitaire a pu reconnaître les cellules-souches leucémiques et les détruire.

Selon les auteurs, les thérapies immunitaires contre la leucémie pourraient être améliorées en les combinant avec un tel traitement ciblé contre les cellules-souches cancéreuses.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jim le 19.07.2019 07:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci aux chercheurs

    très bonne nouvelle ! Un jour nous vaincrons le cancer !

  • la chimiothérapie le 19.07.2019 21:54 Report dénoncer ce commentaire

    tue en silence

    Il était une fois un gentil mec de 32 ans qui, selon la loi et le règlement interne, devait passer un examen médical. Lors de l'analyse de sang, le pouvoir démesuré des médecins-conseils découvre l'alcoolémie et ordonne la fin de contrat de travail. Mais le jeune homme conteste car il ne boit pas d'alcool depuis sa naissance. Alors les médecins changent d'avis au profit de la chimiothérapie, et ils tuent mon collègue de travail en six mois. Son cancer de sang était héréditaire. Peut-être que sans intervention médicale il vivrait encore.

Les derniers commentaires

  • la chimiothérapie le 19.07.2019 21:54 Report dénoncer ce commentaire

    tue en silence

    Il était une fois un gentil mec de 32 ans qui, selon la loi et le règlement interne, devait passer un examen médical. Lors de l'analyse de sang, le pouvoir démesuré des médecins-conseils découvre l'alcoolémie et ordonne la fin de contrat de travail. Mais le jeune homme conteste car il ne boit pas d'alcool depuis sa naissance. Alors les médecins changent d'avis au profit de la chimiothérapie, et ils tuent mon collègue de travail en six mois. Son cancer de sang était héréditaire. Peut-être que sans intervention médicale il vivrait encore.

  • Jim le 19.07.2019 07:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci aux chercheurs

    très bonne nouvelle ! Un jour nous vaincrons le cancer !