Neurosciences

04 mai 2012 11:22; Act: 04.05.2012 11:35 Print

Mémoire indépendante de la conscience

Le siège cérébral de la mémoire, l'hippocampe, fonctionne indépendamment de la conscience.

Une faute?

L'hippocampe intègre et utilise également des éléments inconscients, comme l'ont démontré pour la première fois des chercheurs bernois.

Thomas Reber et Katharina Henke, du Center for Cognition, Learning and Memory (CCLM) de l'Université de Berne, avec des collègues de l'Université de Zurich et de l'EPFZ, ont soumis de jeunes hommes en bonne santé à des tests cognitifs. Ils ont en parallèle suivi l'activité de l'hippocampe par IRM (imagerie par résonance magnétique).

Selon ces travaux publiés dans le «Journal of Neuroscience», les participants ont intégré, mémorisé et utilisé ensuite de manière consciente des éléments qui leur avaient été fournis de manière subliminale, soit durant quelques millièmes de seconde. Les images IRM montrent que l'activité de l'hippocampe augmentait durant ces épisodes mémoriels situés au-dessous du seuil de conscience.

Apprentissage

Qui plus est, l'activité de l'hippocampe pendant ce codage inconscient permettait de prédire l'issue de décisions prises durant le test, écrivent les scientifiques. «Cela montre que l'hippocampe fonctionne également indépendamment de la conscience», selon Katharina Henke, citée dans un communiqué de l'Université de Berne.

«Ces résultats élargissent les théories actuelles de la mémoire et relativisent l'importance de la conscience dans l'apprentissage», conclut son collègue Thomas Reber.

(ats)