Science

05 juin 2019 07:21; Act: 06.06.2019 07:27 Print

Nouvelle méthode pour avoir des enfants

Une jeune femme, atteinte d'une ménopause précoce, a pu profiter d'une nouvelle technologie pour avoir des jumeaux.

storybild

Une femme a bénéficié d'une maturation en laboratoire de ses derniers ovules. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Une jeune femme atteinte de ménopause précoce, qui n'aurait pas pu bénéficier d'une PMA classique, a réussi à donner naissance à des jumeaux grâce une technique de maturation en laboratoire de ses derniers ovules, ont révélé mercredi ses médecins.

«La mère ainsi que les bébés, des garçons nés en décembre 2018 à Paris sont en parfaite santé», dit à l'AFP le Pr Michaël Grynberg, chef du service de médecine de la reproduction et préservation de la fertilité à l'hôpital francilien Antoine Béclère (AP-HP).

«C'est la première naissance au monde obtenue avec cette technique dans cette indication pour préserver la fertilité», relève le Dr Christophe Sifer, responsable du laboratoire de biologie de la reproduction à l'hôpital Jean-Verdier (AP-HP) en région parisienne.

Préserver les capacités de reproduction

Sa ménopause précoce a été diagnostiquée alors qu'elle avait 37 ans. Cette insuffisance ovarienne débutante avec arrêt des règles est due dans son cas à une maladie auto-immune. «Mais nous nous sommes aperçus à l'échographie qu'il lui restait quelques ovules immatures», relate le Pr Grynberg. «Là où d'autres auraient dit il n'y a rien à faire», son équipe et celle du Dr Sifer ont proposé de recourir à la technique de maturation d'ovocytes in vitro (MIV) pour préserver les capacités de reproduction de la patiente qui avait un projet d'avoir un deuxième enfant.

Cette technique a consisté en un prélèvement d'ovocytes immatures par ponction ovarienne à travers le vagin, sous contrôle de l'échographie, sans aucune stimulation hormonale préalable. Le prélèvement s'est fait sous anesthésie locale.

Pour le cancer aussi

Les ovocytes ont ensuite été portés à maturation au laboratoire pendant 24 à 48 heures à l'aide notamment d'hormones et de facteurs de croissance, indique le biologiste. Un certain nombre d'entre eux ont pu atteindre la maturité et être fécondés en vue d'une vitrification embryonnaire. La vitrification est une méthode de congélation ultrarapide qui permet une meilleure survie des embryons une fois décongelés.

La patiente a reçu des hormones pour préparer son utérus et le rendre compatible avec l'implantation des embryons. b«Sans cette solution de la dernière chance, les quelques ovules restant allaient inéluctablement disparaître, être détruits, et la patiente allait être stérile», assure le Pr Grynberg.

«Cela confirme l'intérêt majeur de cette technique de MIV, associée à la vitrification ovocytaire ou embryonnaire pour préserver la fertilité féminine dans certaines indications où aucune autre option n'est envisageable», selon le Dr Sifer.

«Quand on n'a pas le choix»

Une technique utilisable pour d'autres pathologies très particulières: d'autres grossesses sont actuellement suivies au centre PMA/AMP (assistance médicale à la procréation) de l'hôpital Jean-Verdier, dans un contexte similaire (maladie d'Adisson, pathologie rare dite de la résistance à une hormone, la FSH...) .

Mais cette technique, la MIV, donne de moins bons résultats qu'avec l'utilisation d'une stimulation hormonale, et reste donc un recours «quand on n'a pas le choix», renchérit le Pr Grynberg.

La méthode est par ailleurs déjà utilisée surtout pour des cancers, essentiellement des cancers du sein, soit parce que la nature de la tumeur constitue une contre-indication à la stimulation hormonale, soit par manque de temps (chimiothérapie d'urgence). En France, «quelques milliers de femmes, entre 3000 et 5000 pourraient en bénéficier, dont beaucoup atteintes de cancer», estime-t-il.

Dans le monde, 6000 enfants sont nés grâce à la MIV dont 200 en France, selon le Pr Grynberg. La première naissance remontant à 1993 aux Etats-Unis, ajoute-t-il.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Yoda le 05.06.2019 08:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Science VS nature

    Et si toutes nos difficultés a avoir des enfants étaient une réaction physiologique normale , due au stress , à notre mode de vie , aux pesticides , aux ondes autour de nous , bref au fait de vivre sur une planète largement surpeuplée et surexploitée ? Et si il fallait simplement l'accepter et laisser faire la nature qui a toujours su s'auto-réguler, plutôt que d'utiliser les bienfaits de la science pour accentuer le désastre ?

  • Ecovéritas le 05.06.2019 08:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Booster de pollution

    Au vu de la surpopulation mondiale qui nous tuera tous, il serait temps d'arrêter ce genre de recherche stupide. C'est comme si on cherchait à propager un virus.

  • Lulu le 05.06.2019 09:45 Report dénoncer ce commentaire

    Voila

    Moi jai 32 ans et toujours celib, jai du mal à rencontrer l'amour mais jai envie de pouvoir élever un enfant. Alors je pense à faire in vitro meme si jaurais rever de le faire naturellement avec un homme si javais le choix.

Les derniers commentaires

  • Mamaaaa je t aime le 05.06.2019 23:09 Report dénoncer ce commentaire

    Heureux

    Chaque époque (génération) a eux des de ce battre pour lutter pour ,pour exister certains réussissent mieux que d autre mais ça tjs été comme ça est ça s appel tt simplement LA VIE! A 20ans j ai su que je souffre d endométriose et fais 19 tentative FIV DONC IMAGINER LA SOMME D ARGENT.... mais on es parents DIEU MERCI JE NE LE REGRETTE ABSOLUMENT PAS SI C EST À REFAIRE je le referai....merci pour tt les recherches faite à ce sujet et les solutions sont juste magnifiques !!!!

  • Plume le 05.06.2019 10:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Procréer...

    Il y a d'autres choses autrement plus urgentes à faire que de procréer! On est déjà bien trop nombreux sur cette pauvre planète alors arrêtons cet acharnement qui n'est là que pour assouvir un pseudo besoin purement égoïste.

    • plomme le 05.06.2019 18:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Plume

      En biologie, ça s'appelle l'instinct de sauvegarde de l'espèce. Et c'est un geste qui est tout sauf égoïste, il est dirigé vers les enfants.

    • Croa croa le 06.06.2019 09:33 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, c'est égoïste.

      des enfants qui sont JAMAIS la fierté des parents bien sûr, des gosses qui sont forcément les meilleurs et qui poussent souvent les parents à emmerder tout le monde avec leur vision de l'éducation ... des enfants qui finissent bien souvent avec un sac à dos à jouer les balles de ping-pong entre maman et papa. Pire, j'en connais qui ont été conçus pour le statut social...

  • k.m le 05.06.2019 09:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    .....

    tant que les femmes seront pas à la place des femmes qui ont des soucis pour avoir des enfants ils pourront pas comprendre..... arreter de juger sans connaitre la situation. avec toutes les maladies, le cancers,les médicaments, la menaupose precoce etc...ils y a bientôt + de femme qui peut pas en avoir que seu qui peuvent en avoir....

    • Croa croa le 06.06.2019 09:34 Report dénoncer ce commentaire

      la vérité en face: on est trop nombreux

      Serait-ce un mal? Ne sommes-nous pas en surpopulation?

  • Mila le 05.06.2019 09:51 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a un âge pour tout...

    37 ans? Elle avait cas se réveiller avant et faire des enfants ça aurait sûrement marché sans détourner mère nature... Pauvres bébés!

  • Anissa B. le 05.06.2019 09:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Écoeurant

    Si l'on souhaite RÉELLEMENT devenir parents, n'y a-t-il pas assez d'enfants seuls et abandonnés dans ce monde ? Ce genre de caprice m'écoeure....

    • kiémeré adopter le 06.06.2019 12:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Anissa B.

      si seulement l adoption était facilitée...