Allergie

15 juin 2012 13:59; Act: 15.06.2012 15:34 Print

Pollen: l'ennemi de vos sorties

par Nadia Daouas - Si vous n’êtes pas directement concerné(e)s, vous connaissez forcément une personne proche de vous qui souffre de «rhume des foins» puisqu’un individu sur cinq en serait affecté. Quels sont les remèdes?

storybild

Une pluie de pollen s'est abattue à Beijin (Chine) en avril 2009. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Une nouvelle étude financée par l’Union Européenne et conduite par les chercheurs de treize instituts différents a permis de déterminer les pollens qui constituent la plus grande menace, améliorant ainsi la possibilité de trouver des remèdes efficaces.

Les conclusions des scientifiques ont démontré que le seul moyen efficace pour combattre les allergies est l'hyposensibilisation. C'est-à-dire que la personne atteinte doit s'habituer à l'allergène pendant une longue période. Ainsi, plutôt que d'utiliser des extraits de pollens, les médecins pourraient immuniser les patients avec des protéines allergènes qui constituent les véritables éléments déclencheurs des allergies.

Définition, symptômes et solutions

Le rhume des foins, qu'est-ce que c'est? Il s’agit d’une affection de la cavité nasale; une rhinite allergique provoquée par des particules de pollens pouvant provenir d’arbres (bouleau, noisetier…), de graminées (foin, plantain…) ou d’herbes (orties, armoise…).

Ils sont nombreux: nez bouché, yeux irrités et gonflés, éternuements très fréquents et en salve, gorge irritée, maux de tête, fatigue et parfois démangeaisons cutanées. Dans les cas les plus graves, des difficultés respiratoires et des crises d’asthme peuvent survenir. Autant dire que le printemps n’est pas franchement synonyme de gazouillis, de champs de fleurs et de promenades à l’air libre pour tout le monde.

C’est donc, pour les personnes allergiques, une période qu’il faut traverser armé de ses gouttes pour les yeux, de son spray pour la gorge, de ses antihistaminiques, d’un stock de mouchoirs en papier et d’une bonne dose de courage pour affronter les journées ensoleillées parsemées de pollens.

Pourvu qu'il pleuve!

Finalement, le seul répit est celui apporté par les jours de pluie qui balaient sur leurs passages ces particules vitales pour la nature mais intolérables pour l’organisme de personnes toujours plus nombreuses. Vous pouvez consulter ici les prévisions polliniques avant d’organiser vos sorties en plein air.