Cuisine

29 mai 2012 06:00; Act: 29.05.2012 09:05 Print

Recettes fun à la sauce 2.0

par Muriel Risse - Deux jeunes Grenoblois révolutionnent la cuisine filmée et postée sur le Net. Rencontre et plongée dans l'univers de «Miam Factory».

storybild

Élodie et Matt, les deux fondateurs de «The Miam Factory» habitent Grenoble. (Photo: DR)

Une faute?

Comment a démarré l’aventure «The Miam Factory»?
Complètement par hasard. Pour nous occuper alors qu’il pleuvait un dimanche, nous avons filmé une recette de filet mignon au Boursin, effectué un petit montage et posté le tout sur internet. Nous avons reçu de très bons retours. Aujourd’hui, après six recettes publiées et plusieurs milliers de pages vues, YouTube nous a proposé un partenariat.

En quoi vos vidéos sont-elles différentes des millions d’autres que l’on trouve sur le web?
Nos programmes sont courts, très visuels et sans voix off, avec un côté fun et dynamique. On propose à n’importe qui de faire quelque chose qui sort de l’ordinaire mais qui tient en quatre lettres: miam!

Roulés de dinde surprise, desserts printaniers, duo de tartares… Comment sélectionnez-vous les recettes que vous présentez?
Nous ne sommes pas cuisiniers, nous nous documentons sur internet ou auprès d’amis cuistots. Nous testons des associations originales. Disons qu’on ajuste des recettes sympas à notre sauce.

A quoi faut-il s’attendre pour les épisodes suivants?
Ah, mystère! Nous recevons beaucoup de requêtes. On nous demande des menus diététiques, des idées d’apéros ou de grillades. Nous allons toutes les réaliser!

La ville de Lyon s’est aussi intéressée à votre travail…
Oui, c’est incroyable. Après avoir visionné notre première recette, l’Office du tourisme de la ville nous a contactés pour nous proposer un partenariat. Les grands chefs lyonnais, comme Grégory Cuilleron, présentent l’une de leurs recettes fétiches et nous les filmons. Nous avons préservé l’esprit «home made» de nos vidéos, ce qui colle plutôt bien avec le côté convivial et familial du bouchon lyonnais.

Quels ingrédients composeront le futur de la «Miam Factory»?
Notre rêve culinaire: une pastille vidéo sur une grande chaîne de télévision. Mais notre but premier est déjà de perdurer sur le web. Cependant, si des médias audiovisuels nous lisent, on étudie toutes les propositions! (Rires)


De la caméra aux casseroles
Rien ne prédestinait Elodie, graphiste de 25 ans, et Matt, journaliste de 29 ans, à se lancer dans la tambouille filmée. Pour le duo grenoblois, passionné de vidéo, «manger ­McDonald’s n’est pas une hérésie, mais pour varier un peu, il y a Miam Factory». Le couple passe allègrement des casseroles à la caméra et vice-versa. Pour le reste, Elodie s’occupe de la mise en scène tandis que Matt gère le montage. «Mais souvent, je ne peux m’empêcher d’y mettre mon grain de sel», sourit Elodie.


Les recettes en vidéo

Épisode 1: Filet mignon en croûte au Boursin


Épisode 2: Délices de Noël


Épisode 3: Petit mix en bouche


Épisode 4: Roulés de dinde surprise et purée de patates douces


Épisode 5: Douceurs printanières


Épisode 6: Duo de tartares fraîcheur