Paris

14 février 2019 11:07; Act: 14.02.2019 11:07 Print

Un chef-d'oeuvre méconnu de Gauguin aux enchères

«Le Jardin de Pissarro, Quai du Pothuis» de Paul Gauguin n'a été montré en public que deux fois en quelque 140 ans.

storybild

Le tableau de Gauguin est resté dans la même famille depuis les années 1920 (Photo: Sotheby's)

Une faute?

Une toile méconnue de Paul Gauguin, qui n'a été montrée en public que deux fois en quelque 140 ans, sera cédée aux enchères à Paris le 29 mars, a annoncé jeudi la maison de ventes Sotheby's en dévoilant cette oeuvre.

Ce tableau de Gauguin, «Le Jardin de Pissarro, Quai du Pothuis», dont la valeur est estimée entre 600'000 et 900'000 euros, est resté dans la même famille depuis les années 1920 et n'a été exposé qu'à Pont-Aven, en Bretagne, en France en 1964 et au Cleveland Museum of Art (Painting the modern garden : Monet to Matisse, 2015-2016) dans l'Ohio, aux États-Unis.

Les oeuvres de Gauguin de cette période sont rares sur le marché et la présence des deux autoportraits de l'artiste au revers du tableau en fait une oeuvre unique en son genre, souligne Sotheby's.

«Il est particulièrement émouvant de pouvoir dévoiler au public un des chefs-d'oeuvre de Gauguin, emblématique de son oeuvre et témoignage de la rencontre de deux grands maîtres de l'art moderne : Gauguin et Pissarro», a souligné dans un communiqué Aurélie Vandevoorde, directrice du département Art Impressionniste et Moderne, Sotheby's France.

C'est grâce à Pissarro, qu'il fréquente au cours des années 1879-1881, que Gauguin débute son métier de peintre et apprend toute la technique nécessaire.

La complicité entre les deux hommes se lit dans un dessin à quatre mains de 1880, conservé au musée d'Orsay, qui représente un portrait de Gauguin fait par Pissarro mêlé à celui de Pissarro par Gauguin.

Il est quasiment certain que le personnage sous l'ombrelle représenté sur le tableau est Pissarro lui-même dont on sait qu'il avait l'habitude de peindre ainsi protégé. La maison est celle qu'habitait Pissarro à Pontoise, située quai du Pothuis, entre l'été 1881 et novembre 1882.

(nxp/afp)