Mariage royal

22 mars 2011 11:18; Act: 22.03.2011 11:38 Print

Un jour dans la peau de Kate

par Stéphanie Billeter - En attendant le «mariage de la décennie», le 29 avril, partons à travers Londres sur les traces de la future princesse de Galles.

Voir le diaporama en grand »
Le 29 avril, Kate Middleton deviendra Princesse de Galles. D'ici là, Londres propose déjà visites et souvenirs. Le Kate & William Wedding Walk nous guide à travers le quartier de Mayfair jusqu'à Westminster Westminster où aura lieu, dans la plus pure tradition royale, le mariage. 2000 personnes y sont attendues, contre 300 pour la réception suivant la cérémonie. Joaillerie de la famille royale depuis 1843, Garrard (Albemare St.) avait créé la bague de fiançailles de Diana, que William a offerte à Kate. Il en existe de nombreuses répliques, env. 130 fr. sur: www.dianaring.com Comme Garrard, le magasin Burberry à Mayfair est estampillé du label «Royal Warrants», c’est-à-dire «validé par Sa Majesté». C’est aussi la marque fétiche de Kate. Durant sa brève séparation d’avec William, en 2007, la désormais future princesse a fréquenté le Mahiki Club (1 Dover St,), bar de nuit très prisé des têtes couronnées. Y a-t-elle retrouvé son prince? Tout est possible. Si elle n’a aujourd’hui plus le droit de travailler, Kate a gagné sa vie quelque temps au service vente de la boutique de vêtements Jigsaw, dont les bureaux sont établis à Sloane Square. A côté du bottier officiel de la famille royale, Lobb Bootmakers, se trouve Lock&Co, chapelier où l’on ne manquera pas de choisir son couvre-chef pour la cérémonie. C’est là, en plein Chelsea, à The Ebury (11 Pimlico Rd), que Kate a été vue feuilletant des magazines de robes de mariée. Ce café-restaurant propose des brunches savoureux, copieux et peu coûteux. Direction Windsor et la résidence de la Queen! Impossible de ne pas faire une excursion à Windsor, où la Queen passe ses week-ends, où William fêta ses 21 ans et où Kate fit sa première apparition officielle en tant que future princesse. Cerné par les portraits de la monarchie, on y croit. Il ne manquait qu’une BD pour raconter l’histoire des tourtereaux. Voilà qui est fait, gentil tout plein. «A Very Public Love Affair» Environ 12 fr. Disponible en avril sur: www.amazon.com Une célèbre biscuiterie de Londres a créé une boîte «spécial mariage». C’est beau et, surtout, c’est bon! Royal Wedding Tin Env. 57 fr. sur www.biscuiteers.com La tasse, l'élément clé de tout souvenir. Il en existe plusieurs modèles, du plus kitchissime (à 6 fr) jusqu'à l'officielle chic (50 fr) Qui dit Angleterre dit tea-time. Voici une boîte à réserver pour la cérémonie, à suivre entre amis. Ahmad Tea London De 9 fr. (dans les magasins de souvenirs) à 12 fr. (à Westminster Abbey). Essuyer sa vaisselle aux armoiries de William et Kate, c’est vraiment royal! Cotton Tea Towel Env. 11 fr. 70 au château de Windsor

Sur ce sujet
Une faute?

«De famille aisée par son père, modeste par sa mère, Kate a tout pour se faire aimer du peuple. Vous l’aimez, Kate? Dites oui!» Comme ses compatriotes, la guide du «Wedding Walk» s’enthousiasme pour la future membre de la famille royale. Pas un jour sans qu’un journal anglais mentionne son mariage avec William, pas un magasin de souvenirs sans son couple vedette.

De fait, un million de personnes sont attendues à Londres pour le jour J, deux mille dans l’enceinte de Westminster Abbey. De quoi angoisser n’importe quelle fiancée. Sa plus grande peur? Glisser lors de son entrée dans l’église. Elle a déjà prévu des souliers appropriés.

Côté style aussi, Kate fait tout pour éviter le faux pas. Devenue icône de la mode du jour au lendemain, elle se fait conseiller par son amie éditrice du «Harper’s Bazaar». Résultat: tout ce qu’elle porte fait fureur. Les répliques de sa robe de fiançailles signée Issa se sont arrachées en quelques jours et le trench Burberry de sa dernière apparition publique était épuisé le lendemain. Qu’en sera-t-il de sa robe de mariée? Le suspense dure toujours (lire ci-contre). Envie de vivre la vie de Kate? De fréquenter ses adresses? L’idée est amusante – pour un jour. Pour le reste, souvenons-nous de Diana...