Maladies sexuelles

16 mars 2012 12:19; Act: 16.03.2012 12:20 Print

Un site pour les personnes testées positives

par Caroline Goldschmid - Une nouvelle plate-forme destinée aux francophones touchés par une infection sexuellement transmissible a été lancée début mars. Ils pourront y trouver des informations mais aussi, peut-être, l'âme sœur.

storybild

Une partie des bénéfices engendrés par les abonnements sera reversé à une association caritative qui œuvre en faveur de la lutte contre les MST. (Photo: AFP)

Une faute?

Tout commence bien: on va boire un verre, puis on se revoit pour un deuxième «date». Bonne entente, rires et attirance sont au rendez-vous. Mais au moment où la température monte d'un cran et que les corps se rapprochent, il faut annoncer la phrase qui jettera un froid: «Je dois t'avouer quelque chose: j'ai une IST....»

Combien de refus essuie un(e) célibataire atteint d'une infection sexuellement transmissible une fois son «problème» annoncé à son prétendant? Pour éviter ces situations aussi douloureuses que gênantes, les personnes touchées par le VIH, un herpès génital, la syphilis ou encore le Papillomavirus peuvent se rendre sur Positivdate.com.

Lancée la semaine dernière, cette plate-forme est gratuite pour les sections informations et forums. Quant à la partie rencontres, l'abonnement mensuel coûte 15 euros, soit environ 18 francs (paiement par PayPal). Elle est ouverte à tous les francophones (de Suisse, France, Belgique, Luxembourg, Maghreb et Canada). Totalement anonyme, PositivDate a pour but de rapprocher ces personnes qui souffrent d'être exclues à cause de leur infection et qui, sur ce site, ne seront ni jugées ni rejetées. Qui sait, une amitié et plus si affinités pourront naître entre deux membres du site!

Cela a d'ailleurs réussi à la personne qui a inspiré l'idée du projet. «Les partenaires d'un bon ami à moi atteint d'une IST partaient en courant à chaque fois qu'il leur annonçait avoir été testé positif», raconte Imane, directrice du site. «Il a fini par trouver l'amour grâce à un site de rencontres anglo-saxon pour personnes positives, ce qui m'a donné l'idée de créer un équivalent pour les francophones.»

Basée à Londres mais gérée par des Français, la société à l'origine de PositivDate, Linkiic Limited, s'engage à reverser une partie de son chiffre d'affaires à des causes de bienfaisances liées à la lutte contre les IST.