Beauté

22 décembre 2011 16:10; Act: 22.12.2011 18:23 Print

Une épilation à 6 ans, une manucure à 1 an

Aux États-Unis, de plus en plus d’enfants fréquentent des instituts de beauté. Se faire masser et épiler en étant si jeune, une nécessité? Le phénomène fait des ravages jusqu'en Suisse.

Une faute?

Les baby miss ont lancé la tendance. Désormais, les petites américaines bénéficient d’une offre alléchante. Des salons leurs sont désormais entièrement consacrés, rapporte «Madmoizelle.com». L’émission «Good Morning America», diffusée par ABC, a récemment consacré un reportage au phénomène (voir la vidéo ci-dessus). Interloquée, la journaliste a rencontré des fillettes qui se faisaient faire des soins du visage alors qu’elles n’avaient pas le moindre problème de peau. Pire encore: une maman a eu la joyeuse idée d’offrir une manucure à sa fillette de un an.

Deux préadolescentes témoignent dans le reportage en affirmant que les soins qui leur sont prodigués les aident à se relaxer. D’autres fillettes se font faire des lissages permanents ou de volumineux brushing, alors qu’elles n’ont pas encore 10 ans. «Pour les fillettes un peu plus âgées (entre 11 et 12 ans), ces salons proposent également des épilations du maillot», poursuit le site internet français. Interrogée, une mère répond qu’il s’agit d’une question d’hygiène et qu’il vaut mieux que les jeunes filles commencent le plus tôt possible.


La Suisse à la pointe

En France, un Mini Kid Spa a lui aussi ouvert ses portes cette année. La Suisse n’est pas en reste: à Genève, «After the Rain» a inauguré son «spa des enfants» il y a deux ans. Réservé aux filles et aux garçons âgés entre 7 et 17 ans, il accueille les têtes blondes un mercredi après-midi par mois. Les soins sont adaptés aux enfants et coûtent de 50 francs (pose d’un vernis pailleté) à 135 francs (soin du visage complet).

«Madmoizelle.com» s’inquiète du message ainsi envoyé aux fillettes. «Vous n’êtes pas assez bien, pas assez belles de naissance, vous avez besoin d’améliorer votre image», tel est la terrible information que les mères feraient passer à leurs bambins en les emmenant se faire faire un petit brushing, une légère manucure ou une épilation intégrale.

(mri)