Japon

03 juillet 2018 10:59; Act: 03.07.2018 13:20 Print

Une université de femmes acceptera les transgenres

L'université d'Ochanomizu de Tokyo, réservée aux femmes, va accepter en 2020 les étudiants nés homme mais s'identifiant comme femme.

storybild

(Photo: DR@Ochanomizu university)

Une faute?

Une université japonaise réservée aux femmes a annoncé mardi qu'elle allait accepter en 2020 les étudiants nés homme mais s'identifiant comme femme. Une décision rare dans un pays où les droits des minorités LGBT sont en retard par rapport à d'autres pays développés.

La décision de l'université d'Ochanomizu de Tokyoest «probablement sans précédent» au Japon, a indiqué un responsable du Ministère de l'Education, sans toutefois confirmer s'il s'agissait bien d'une première nationale.

Une évolution positive

«Il est souhaitable que plusieurs universités prennent des dispositions allant dans le sens d'une meilleure compréhension des besoins des minorités sexuelles, même si une telle décision appartient à chaque université.»

«Il est important de créer un environnement où l'ensemble de la société accepte la diversité et se montre compréhensive envers les personnes transgenres», a pour sa part réagi en conférence de presse le ministre de l'Education, Yoshimasa Hayashi.

Akane Tsunashima, secrétaire générale de l'Alliance japonaise pour la législation LGBT, a accueilli l'initiative comme «une évolution positive vers un environnement d'acceptation générale dans les universités des minorités sexuelles telles qu'elles sont».

Mariage de même sexe interdit

Ces dernières années au Japon, diverses dispositions ont été prises pour mieux répondre aux difficultés que peuvent rencontrer les adolescents et étudiants LGBT. En 2015, le Ministère de l'Education a notamment demandé aux municipalités de faire des efforts pour empêcher le bizutage et résoudre les problèmes liés aux uniformes scolaires, aux toilettes et aux vestiaires.

Environ 8% des Japonais seraient LGBT, selon l'Institut de recherche LGBT japonais, mais les neuf dixièmes d'entre eux n'osent pas en parler à leur famille et encore moins à leurs collègues. Seulement 13% se confient aux plus proches amis.

La loi japonaise n'autorise en outre pas le mariage entre deux personnes du même sexe, même si certaines autorités locales délivrent un certificat pour faciliter les démarches administratives de couples homosexuels. Les Japonais transgenres rencontrent également de sérieux obstacles pour changer leur sexe de naissance sur les documents d'Etat civil.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Asuka le 03.07.2018 12:07 Report dénoncer ce commentaire

    Quelques explications...

    Marrant que vous n'expliquiez pas le principe des universités de femmes au Japon. Cursus plus courts car les femmes faisant de hautes études sont mal vues. Donc matières de base, stages en entreprises et dès que survient le mariage mais surtout les enfants, hop, femmes au foyer (quasi obligatoire) !

  • Florian le 03.07.2018 16:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et en Suisse ?

    Moi en tout cas je suis prêt à me déclarer ce que vous voulez et même à me faire opérer si cela peut réduire ma charge fiscale

  • Jean le 04.07.2018 08:41 Report dénoncer ce commentaire

    Transgenre

    Mais Transgenre ça n'existe pas !!!!! Ou c'est juste temporaire,... Elle/Il est forcément devenu une femme ou une homme à part entière, aucune discrimination possible !!!

Les derniers commentaires

  • fleurs bisexuées le 05.07.2018 00:05 Report dénoncer ce commentaire

    sur le même pied

    La cure de jouvence sur des nouvelle espèces biologiques? Toutes les nouvelles études sociologiques démontrent qu'il y a plus de femmes qui se déclarent bisexuelles que d'hommes. Les trépieds sont plutôt polygames.

  • Jean le 04.07.2018 08:41 Report dénoncer ce commentaire

    Transgenre

    Mais Transgenre ça n'existe pas !!!!! Ou c'est juste temporaire,... Elle/Il est forcément devenu une femme ou une homme à part entière, aucune discrimination possible !!!

  • Florian le 03.07.2018 16:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et en Suisse ?

    Moi en tout cas je suis prêt à me déclarer ce que vous voulez et même à me faire opérer si cela peut réduire ma charge fiscale

  • Asuka le 03.07.2018 12:07 Report dénoncer ce commentaire

    Quelques explications...

    Marrant que vous n'expliquiez pas le principe des universités de femmes au Japon. Cursus plus courts car les femmes faisant de hautes études sont mal vues. Donc matières de base, stages en entreprises et dès que survient le mariage mais surtout les enfants, hop, femmes au foyer (quasi obligatoire) !

    • tragédie le 05.07.2018 00:49 Report dénoncer ce commentaire

      tout et tout de suite

      Le non-respect des droits fondamentaux des femmes a obligé le Japon et les Philippines d'avoir l'école, l'armée et le transport pour femmes. Néanmoins, la tolérance philippine accepte d'occasionnels touristes européens dans les wagons pour femmes sous forme de "faux pas".