Animaux

01 juin 2011 07:00; Act: 01.06.2011 09:58 Print

Vacances pour quatre-pattes

par Catherine Muller - Que faire de son compagnon lorsque l’on part au soleil? L’emporter ou le mettre en pension? Mieux vaut s’y prendre bien à l’avance.

storybild

Ils sont prêts pour le grand départ. Reste à convaincre leurs maîtres de les prendre avec... (Photo: AFP)

Une faute?

Vous hésitez encore entre les plages ensoleillées de la Méditerranée et celles de l’Atlantique? Pas de panique, les formules «last minute» vous ôteront cette épine du pied. En revanche, les propriétaires d’un animal de compagnie ont tout intérêt à réfléchir à ce qu’il vont faire de «Médor» ou «Mistrigri». Lui réserver une place dans les bagages ou le camping car, ou le placer en pension?
«En juillet, c’est déjà complet pour les chats, lâche Annik Leresche Zeller, de la pension Lorelei à Bussigny (VD). Beaucoup réservent une place au dernier moment. Certains pensent que des proches pourront garder leur animal, avant de déchanter...»

Le chien est social, le chat solitaire

Chats et chiens appréhendent-ils leur vie de «pensionnaires» de la même façon? «Certainement pas. Le chien est un animal social, qui aime se retrouver au milieu de congénères. Pour lui, c’est comme une colonie de vacances. Et il n’est pas aussi attaché à son maître qu’on veut bien le dire», estime Annik Leresche Zeller. Le chat, en revanche, est un solitaire. «Il a besoin d’avoir son propre territoire. Pour lui, il sera toujours préférable de trouver une personne qui peut s’en occuper directement à son domi­cile.»

Ce n’est pas toujours une sinécure de tenir une pension pour animaux. Quand le propriétaire vient chercher son toutou qui aura perdu 2 kg pendant l’été, certains seront ravis qu’il ait fait de l’exercice, tandis que d’autres penseront qu’il n’a pas mangé à sa faim...