Musique

03 février 2011 20:26; Act: 04.02.2011 11:16 Print

Les îles Féroé, terre du folk de Teitur

par Laurent Flückiger - Teitur est l’un des artistes folk du moment. La preuve avec son bel album «Let the Dog Drive Home».

storybild

«Le chien représente le fait de laisser aller les choses comme elles viennent.»

Une faute?

Vous sortez votre 4e album. Est-il un bon point de départ pour découvrir votre univers?
Pour chaque artiste c’est important de travailler à l’instinct. Mais ce disque représente bien ce que j’ai fait jusqu’à présent. Il est basé sur le songwriting, comme mon 1er album, d’ailleurs. Et si le précédent essayait de refléter la musique de l’esprit et du cœur, le nouveau s’adresse au corps et à l’âme.

Cela se traduit notamment par des cordes et des chœurs.
Oui, ces parties ont été écrites par un ami compositeur. L’album a demandé beaucoup de préparation en amont. Et il est important que la période en studio ne soit qu’une exécution de tout cela. Il est dangereux de laisser faire le hasard.

C’est votre chien qui vous accompagne sur la photo?
Non, mais j’en ai un comme ça! Le chien conduit l’auditeur vers différentes histoires. «Let the Dog Drive Home» est une métaphore pour dire de laisser aller les choses comme elles viennent.

En 2007, vous sortiez un album en féroïen. Pourquoi n’avoir pas réitéré l’expérience au moins pour un morceau?
Je n’ai jamais pensé mélanger l’anglais et ma langue maternelle car je voulais être compris de tous. Mais peut-être que je devrais.

Y a-t-il d’autres artistes aux îles Féroé ou vous êtes un petit miracle?
Il y a beaucoup de groupes, ici. C’est rigolo, je vis dans un village où il n’y a que 190 habitants, mais trois studios!

Vous dites avoir été influencé par «Luka» de Suzanne Vega. Pourquoi?
Quand je l’ai entendu pour la première fois, j’ai trouvé le morceau très sympa. Puis j’ai découvert qu’elle parle d’une fillette qui est battue. Je suis fasciné par le contraste entre la musique et les paroles. Ça a influencé mon écriture et je l’ai beaucoup joué.

Vous avez travaillé avec Seal, Nolwenn Leroy et Corinne Bailey Rae. Avez-vous d’autres projets en cours?
Non, pas en ce moment. Mais la collaboration me plaît beaucoup. Pour moi, une fois que j’ai terminé une chanson, elle peut être jouée par n’importe qui.

Teitur, «Let the Dog Drive Home». Distr. Phonag (déjà disponible).

Teitur en live: