Mondial 2018

11 juillet 2018 13:13; Act: 11.07.2018 13:13 Print

Didier Deschamps avait un plan

par Tim Guillemin, Saint-Pétersbourg - Très défensive, l'équipe de France s'est qualifiée pour la finale de la Coupe du monde en battant la Belgique (1-0). Son sélectionneur avait tout prévu.

Sur ce sujet
Une faute?

Personne ne peut reprocher à Didier Deschamps de mal préparer ses équipes. «Quel que soit le dispositif tactique des Belges, les joueurs étaient prêts», a dévoilé le patron des Bleus, mardi après la victoire des siens. Que Roberto Martinez décide d'aligner son équipe en 3-4-3 ou en 4-2-3-1, voire dans une autre configuration, tout avait été anticipé. «Mes joueurs étaient préparés à tous les cas de figure. Après, c'est eux sur le terrain qui font la différence», a souri le Bayonnais, content de son coup.

Car la France a très bien défendu, en équipe, et a puni les Diables Rouges en contre et sur balle arrêtée, ce qui était exactement l'idée de départ. «Nous avons réalisé une excellente performance collective défensive. Je suis très fier des joueurs, mon équipe a montré ce qu'elle avait de meilleur sur le plan mental. Le rôle défensif d'Olivier Giroud et d'Antoine Griezmann a été très important. L'idée, c'était de contrer Moussa Dembélé et Axel Witsel, leurs deux milieux de terrain axiaux, pour laisser plus le ballon à leurs défenseurs. Sans vouloir les dénigrer, ils ont une qualité technique inférieure aux deux joueurs que je viens de citer, donc on voulait leur laisser le ballon, qu'ils soient obligés de relancer. Après, les qualités des Belges ont fait que l'on a été obligés de défendre bas. Très bas, même! Mais ce n'était pas si grave, parce que la base, c'était de ne pas leur laisser d'espaces pour ne pas se faire foudroyer. On avait vu le match contre le Brésil bien sûr, on savait que les attaquants belges étaient très bons dans la projection rapide, donc il ne fallait surtout pas leur laisser cette opportunité.» Un plan appliqué à la perfection grâce à des performances individuelles de tout premier plan. A commencer par celle de Paul Pogba, par exemple.

«Paul Pogba monstrueux»

Didier Deschamps approuve: la «Pioche» a fait un match exemplaire. Mais en bon chef de meute, «DD» n'a pas voulu isoler la performance de son joueur de celle des autres éléments du groupe. «Tout le monde a été bon, mais puisque vous voulez me parler de Paul Pogba, je peux vous dire qu'il a été monstrueux dans tout ce qu'il a fait ce soir. Il a notamment été très efficace sur le plan défensif, puisque c'est le thème de la conversation. Roberto Martinez avait décidé de mettre Marouane Fellaini en individuel sur lui, on l'a compris très vite, mais ça n'a pas trop gêné Paul. Lui qui est plutôt un créatif a été très performant dans la récupération et le duel. Il a pris beaucoup de poids dans l'équipe, il assume son rôle. Et ce qu'il fait sur le terrain le rend encore plus légitime dans le vestiaire.»

Des individualités de premier plan, un vrai travail défensif et une mentalité exemplaire: voilà la France en finale de la Coupe du monde pour la troisième fois de son histoire.

Résultats et groupes

(nxp)

Plus de Mondial 2018