Mondial 2018

30 juin 2018 14:50; Act: 30.06.2018 22:41 Print

La France file en quart après un match fou

Au terme du plus beau match du tournoi, les Bleus ont battu l'Argentine 4-3. Kylian Mbappé a brillé comme jamais.

Sur ce sujet
Une faute?

L'équipe de France, portée par les 19 ans de Kylian Mbappé, auteur d'un doublé et d'un penalty provoqué, s'est qualifiée pour les quarts de finale du Mondial 2018, en éliminant l'Argentine de Lionel Messi, vice-champion du monde en titre (4-3), samedi à Kazan.

Comme contre l'Islande (1-1) et la Croatie (3-0) en poules, les vice-champions du monde ont bégayé leur football, victimes du placement incertain de leur superstar. Attaquant ou meneur de jeu? Ni l'un, ni l'autre... Messi, positionné en «neuf et demi» n'a pas pesé sur le match.

Surtout l'Albiceleste a été dépassée par les accélérations des jeunes loups français. L'action qui amène le premier but des Bleus résume à elle seule toutes les carences de la formation de Sampaoli. Mauvais contrôle de Banega, Mbappé récupère. Seule solution pour stopper sa course 60 mètres plus loin? Une faute de Rojo dans la surface. Penalty réussi par Griezmann (13e).

Entre temps, l'ex-taulier Javier Mascherano avait offert un coup franc à Griezmann repoussé par la barre (9e). Puis Tagliafico fut contraint lui aussi de stopper Mbappé illégalement en-dehors de la surface (19e) pour éviter le break. Bilan après 20 minutes: 1-0, deux cartons jaunes parmi le quatuor défensif, et Messi perdu entre les lignes.

Mbappé rejoint Pelé

Un scénario idéal pour la France, qui pouvait jouer comme elle aime le faire, en laissant le ballon à ses adversaires et en accélérant en contre. Seul moment d'espoir pour l'Argentine? Juste avant et juste après la mi-temps. C'est d'abord Angel Di Maria, laissé totalement seul à vingt mètres, qui égalisa d'une superbe frappe en lucarne (41e). Puis juste après le repos, l'Albiceleste profitait d'une déviation heureuse de Gabriel Mercado pour prendre l'avantage (2-1, 48e).

Mais cette équipe d'Argentine était trop limitée physiquement et techniquement pour résister au tourbillon français. Comme un symbole, cette vague de fraîcheur a été portée par la jeunesse. Les deux latéraux, d'abord; Lucas Hernandez, 22 ans, adressa un centre vers Pavard, 22 ans aussi: missile dans la lucarne opposée (57e).

Puis Mbappé revint en scène, pour un doublé inédit pour un joueur de 19 ans depuis un certain Pelé en... 1958. Il se joua d'abord des lourdeurs de la défense argentine (64e). Puis termina une contre-attaque sur une passe d'Olivier Giroud (68e). La réduction du score de Sergio Agüero, sur une passe de Messi (92e), était bien trop tardive pour l'Argentine, qualifiée de dernière minute pour la Coupe du monde. Avant d'embarquer miraculeusement pour les 8e de finale. Cette fois, le train français est passé trop vite.

A Kazan (Kazan Arena): France bat Argentine 4 à 3 (1-1)

Spectateurs: 42'873. Arbitre: A. Faghani (IRI). Buts: France: Griezmann (13 s.p.), Pavard (57), Kylian Mbappé (64, 68). Argentine: Di María (41), Mercado (48), Agüero (90 3). Avertissements: France: Matuidi (72), Pavard (73), Giroud (90+3). Argentine: Rojo (11), Tagliafico (19), Mascherano (43), Banega (50), Otamendi (90+3)

France: Lloris (cap) - Pavard, Varane, Umtiti, Hernández - Kylian Mbappé (Thauvin 89), Pogba, Ngolo Kanté - Griezmann (Fekir 83), Matuidi (Tolisso 75), Giroud. Sélectionneur: Didier Deschamps.

Argentine: Armani - Mercado, Otamendi, Rojo (Fazio 46), Tagliafico - E. Pérez (Agüero 66), Mascherano, Banega - Pavon (Meza 75), Messi (cap), Di María. Sélectionneur: Jorge Sampaoli.

Résultats et groupes

(nxp/afp)

Plus de Mondial 2018