Football - Espagne

13 juin 2018 12:20; Act: 13.06.2018 17:23 Print

Hierro remplace Lopetegui à la tête de la Roja

La Fédération espagnole n'a pas supporté la signature de Julen Lopetegui au Real Madrid. Ce dernier a été remplacé par Fernando Hierro, à la veille du début du Mondial en Russie.

storybild

Julen Lopetegui n'est plus le coach de l'équipe d'Espagne. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le directeur sportif de l'Espagne Fernando Hierro a été bombardé sélectionneur à deux jours des débuts de la Roja au Mondial-2018 face au Portugal, a annoncé mercredi la Fédération (RFEF), succédant à Julen Lopetegui démis après sa polémique nomination comme futur entraîneur du Real Madrid.

«Fernando Hierro assumera la charge de sélectionneur national à la Coupe du monde en Russie», écrit la RFEF dans un communiqué quelques heures après le coup de tonnerre du limogeage de Lopetegui.

Une conférence de presse est programmée à 18h30 locales (15h30 GMT) pour présenter le technicien, âgé de 50 ans et dont l'expérience d'entraîneur principal se limite à une saison sur le banc d'Oviedo en deuxième division espagnole.

«Après cette conférence, il dirigera son premier entraînement et débutera vendredi à Sotchi lors de l'entrée en lice de l'Espagne contre le Portugal», champion d'Europe en titre, a ajouté la RFEF.

Inflexible

C'est dire l'ampleur de la tâche qui attend Hierro, ancien défenseur et capitaine du Real Madrid et de l'équipe d'Espagne, réputé proche de Lopetegui et qui aurait, selon la presse, plaidé pour le maintien en poste du technicien basque.

Mais le président de la RFEF Luis Rubiales, s'estimant lésé par la perte programmée à la fin du Mondial d'un technicien qu'il venait de prolonger jusqu'en 2020, s'est montré inflexible et a limogé Lopetegui, geste d'une gravité rare à la veille de l'ouverture d'une Coupe du monde.

Artisan de l'âge d'or

Des caméras d'une chaîne espagnole avaient d'ailleurs capté mardi soir une discussion très animée entre Hierro et Lopetegui, dont la décision de signer au Real Madrid pour trois saisons a pris tout le football espagnol de court.

Après une belle carrière de joueur (89 sélections, trois Ligues des champions), Hierro a été l'un des artisans de l'âge d'or de la sélection espagnole en occupant le poste de directeur sportif de la Roja entre 2007 et 2011. Sur cette période, la sélection espagnole a remporté l'Euro-2008 puis la Coupe du monde 2010, avant de décrocher sur sa lancée l'Euro-2012.

Manque de référence

Après ce mandat de quatre ans, Hierro est devenu manager de Malaga (2011-2012) puis entraîneur-adjoint de Carlo Ancelotti au Real Madrid (2014-2015). Sur la saison 2016-2017, il était l'entraîneur principal d'Oviedo, qui a terminé 9e de la deuxième division espagnole, avant de revenir en novembre dernier au poste de directeur sportif de la Roja.

Face à ce criant manque de références sur un banc de touche, Hierro a pour lui la connaissance du vestiaire et ressemble à une solution de continuité pour l'équipe espagnole, invaincue depuis 20 rencontres mais forcément ébranlée par cette révolution de palais. L'Espagne, donnée parmi les favorites du Mondial, s'en remettra-t-elle ?

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mr désemparé le 13.06.2018 12:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    regrettable et bête

    Merci une nouvelle fois à l'égoïsme et la débilité du RM et à Pérez. Au lieux d'attendre la fin de la coupe du monde et de garder le suspens, mais non on préfère saccager la Coupe du monde de son Pays. Une faute de com allusinante pour une entreprise comme le réal. Et quelle faute également de lopetegui, enfin de son service com. Décision juste de la part de la FEF. Qui veut garder un entraîneur qui ne sera pas 100% concentrer sur son taf ? Pas moi. Regrettable... Bon on rentrera au premier tour

  • Joan le 13.06.2018 12:47 Report dénoncer ce commentaire

    Dégoûté

    Voilà comment foutre en l'air une coupe du monde pour l'Espagne. Merci Florentino Perez pour négocier avec Lopetegui à 2 jours du premier match. Ce mec croit qu'il peut tout acheter avec son argent. Un vrai cancer du football Espagnol. De plus ses entreprises polluent et délocalisent des peuples en Amérique latine.

  • Cédric Lausanne le 13.06.2018 12:33 Report dénoncer ce commentaire

    Pas de soucis

    Dans un stade de 60 000 personnes il y a 60 000 entraîneurs ou sélectionneurs pas de quoi faire trembler l'Espagne

Les derniers commentaires

  • Zizou, rcette le 13.06.2018 20:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bassesse de fric a foot

    Complot CR7 Madrid Zizou .Le fric à parler démolir l'Espagne pour faire briller France et Portugal.La vidéo arrive alors on sabote de l'intérieur les clubs sont tellement riche qu'ils investissent dans une nouvelle forme de vice.Avant de critiquer cet article je vous invitent à méditer sur ce qu'à lâché R7 après la victoire sur Liverpool !!! Alors comprenez vous aujourd'hui ou faites vous toujours la sourde oreille ???

    • Mike le 13.06.2018 21:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Zizou, rcette

      CR7 m'intéresse tellement que je n'écoute ou ne lis jamais ce qui le concerne. Même son éventuel coming out ne m'intéressera pas.

  • SergeJ le 13.06.2018 20:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Breaking News !!!!!!

    Selon un média bien informé, c'est Zidane qui va devenir sélectionneur de la Roja ..... mdr c'est pas vrai. Je voyais déjà les supporters gaulois pleurer la misère :-D

  • Jamesdom le 13.06.2018 19:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Resistez à R7 ..svp...

    Le retour du respect made in pognon!!!! Olé !! Olé !!! Déplorable ,mais tellement similaire à la politique du pays où du club .Encore un coup de R7.À propos c'était quoi le scoop qu'il voulait lancer ?? après la victoire de ch . League ???(Zizou Ronaldo) à méditer...

  • Florentino le 13.06.2018 19:24 Report dénoncer ce commentaire

    Socio-démocrate

    Moi je m'en fiche, je me paie ce que je veux, le sélectionneur national, tous mes caprices sont au-dessus de toute considération patriotique. Vive le système socio-libéral!

  • Iniesta le 13.06.2018 18:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Viva espana

    Un manque de professionnalisme énorme de la part du réal a 2 jours de la coupe du monde et ça montre encore une fois que le réal s estime au dessus de tout même de son pays. De la part de Lopetegui grosse bêtise qui préfère les paillettes de Madrid que la peut être gloire d une belle coupe du monde avec l une des meilleures équipes. Il a même pas eu l intelligence d attendre 1 mois. Mentalité réal qui pense qu a soi-même. Pas très correct vis à vis des joueurs et du staff. Bref très petit. espérons que Hierro saura gérer. Par contre belle réaction de la fédération qui envoie un signal fort

    • LaFouine le 13.06.2018 20:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Iniesta

      Nul ce commentaire. Le problème nest pas le Real, il pouvait très bien aller avec léquipe jusquau bout. Le problème cest le président de la FEF qui na pensé quà lui, a son honneur touché . Tu ne vires pas le sélectionneur 48 h avant le match!!!Cest dune stupidité monstre. Si lEspagne se fracasse à ce mondial cela sera sa faute au président de la FEF. Tous les poids lourds du staff et joueurs voulaient que Lopetegui finisse le mondial et Rubiales sest entété, il na pensé quà lui. Manque dexpérience de ce nouveau petit président, qui devrait démissionner.

Plus de Mondial 2018