Football - Mondial 2018

04 juillet 2018 14:25; Act: 04.07.2018 16:14 Print

La mort d'Andres Escobar n'a pas suffi

par Blaise Craviolini - 24 ans après l'assassinat d'un joueur, de nouvelles menaces planent sur les footballeurs colombiens.

storybild

Des menaces ont été proférées à l'encontre de Carlos Bacca. (Photo: AFP)

Une faute?

Le 2 juillet 1994 reste une date de sinistre mémoire dans le microcosme agité du football. Ce jour-là, le défenseur colombien Andres Escobar était assassiné - de douze balles! - sur un parking de Medellin. Son «tort»? Avoir marqué contre son camp et provoqué indirectement l'élimination de son équipe face aux Etats-Unis...

La leçon n'a semble-t-il pas été retenue. De nouvelles menaces planent aujourd'hui sur les joueurs colombiens, fraîchement éliminés de la Coupe du monde russe par l'Angleterre (3-4 aux tirs au but).

Certains éléments de la sélection sud-américaine ont été houspillés sur les réseaux sociaux. Mateus Uribe et Carlos Bacca, «coupables» tous deux d'avoir manqué leur duel face au gardien anglais Jordan Pickford, sont les principales cibles de la furie - et de la folie - des internautes.

«Pire qu'un cancer»

Auteur pourtant d'un excellent match, Bacca a même été menacé de mort. «Meurs Carlos Bacca. Personne ne veut de toi, ne revient pas au pays», a ainsi lancé un internaute dont le nom ne vaut pas la peine d'être cité ici. «Je te déteste Carlos Bacca, tu es pire qu'un cancer. Mais au moins avec le cancer, vous pouvez consulter un médecin et savoir ce que vous avez», a posté un autre frustré.

Mateus Uribe, dont la tentative s'est écrasée sur la transversale, a également été menacé. «Uribe tu es une merde, j'espère que tu mourras», a écrit un certain Patricio. «C'était le dernier match de Mateus Uribe, cet homme est déjà mort», a surenchéri un «supporter».

En Colombie, des voix se sont cependant insurgées contre ces menaces. Plusieurs fans des Cafeteros ont exprimé leur indignation lorsque les premières insultes ont été proférées. «Ne commencez pas à souhaiter la mort de Bacca et Uribe. Allons-nous répéter ce qu'il s'est passé avec Andres Escobar? C'est cela la Colombie?», s'est interrogé Brayan Sanchez. Qui, lui, mérite d'être cité...

Résultats et groupes

(nxp)

Plus de Mondial 2018