Mondial 2018

01 juillet 2018 08:19; Act: 01.07.2018 08:19 Print

La moustache pour sauver Mère Russie?

par Robin Carrel, Moscou - Les Russes ne croient pas trop en les chances de leur équipe nationale contre l'Espagne. Mais la moustache de leur coach pourrait tout changer.

Sur ce sujet
Une faute?

L'histoire débute en juin de l'année dernière. Écartés par le sélectionneur Stanislav Cherchesov de l'équipe appelée à défendre les chances de Russie lors de la Coupe des Confédérations, Artem Dzyuba et Alexander Kokorin (le premier soi-disant sur blessure, le second à cause d'un niveau de jeu disons fluctuant et une hygiène de vie quelque peu discutable) balancent une photo sur les réseaux sociaux qui fera beaucoup parler au pays. Ils y miment une moustache, que seul le coach national arbore dans le staff. Le buzz était lancé.

En 2018, alors que la Sbornaya a d'ores et déjà fait ce qu'on attendait d'elle ici, elle s'apprête à défier l'Espagne, qui figure parmi les grands favoris de cette édition. Autant dire que les supporters locaux, qui ont mis du temps à entrer dans le tournoi et s'enflammer après les deux succès initiaux contre l'Arabie Saoudite et l'Egypte, n'y croient pas trop. Certains redoutent même de prendre une gifle et de paraître ridicule auprès de la planète football.


Mais depuis quelques jours, un geste de ralliement commence à parcourir la Russie. En réponse aux gestes des deux ex-bannis (cette fois, c'est Kokorin qui est blessé et Dzyuba est revenu en sélection après s'être expliqué avec Cherchesov), la moustache est en train de devenir tendance à Moscou et alentours. Vendredi, on a croisé plein de jeunes hommes velus de la lèvre supérieure s'agglutiner devant un des Adidas Store de la place pour s'offrir le précieux maillot russe, que la marque a dû ressortir en grand nombre.

Les médias locaux se mettent également à jouer le jeu. Le site web de sport le plus consulté du pays, www.championat.com, a même changé son logo pour suivre la mode actuelle et se ranger derrière son armée rouge. Suffisant pour créer une émulation en vue de la partie qui se déroulera dimanche à 16 heures, heure suisse, au Stade Loujniki de Moscou? Il faudrait alors que cette moustache soit aussi magique que celle du sauteur à skis polonais Adam Malysz, mais pas comme celle de l'ancien sélectionneur de la Nati Artur Jorge...

Résultats et groupes

Plus de Mondial 2018