Football - Coupe du monde

13 juillet 2018 08:01; Act: 13.07.2018 13:07 Print

Le plus grand poissard du Mondial, c'est Douglas

Vous êtes fan allemand, anglais, espagnol, suisse ou portugais? Vous n'êtes pas à plaindre, car c'est Douglas Moreton qui a vécu la pire Coupe du monde.

Sur ce sujet
Une faute?

Vous vous rappelez de cet Anglais, qui avait parcouru 3200 km jusqu'à Nijni Novgorod, pour voir Angleterre-Panama (6-1), mais avait oublié son ticket de match dans un tiroir de sa maison de Bristol? Un journaliste avait fini par lui trouver un billet, mais n'avait pas réussi à recroiser cet homme d'une bonne cinquantaine d'années et le malheureux n'avait pu assister à la démonstration de Harry Kane et compagnie... On ne le savait pas encore, mais ce n'était là que le début de ses péripéties.

Car ce bon Douglas a encore vécu bien pire, ces derniers jours. Depuis vendredi dernier et la fin du quart de finale remporté par l'Angleterre contre la Suède (2-0) à Samara, ce supporter avait tout simplement disparu de la surface de la Russie! Les autorités locales ont fini par s'en alarmer et se sont mises en quête d'un homme «mesurant environ 1,67m, portant des lunettes et s'exprimant avec un accent de Bristol» qui devait rejoindre la capitale en train, mais n'avait plus donné signe de vie. Les nuits russes peuvent être longues, certaines fois...

Sa famille a heureusement été rassurée jeudi, car le Ministère de l'intérieur russe, cité par les agences locales, a retrouvé sa trace... dans son hôtel. Sa carte de crédit avait été repérée à Moscou, comme attendu, où la troupe de Gareth Southgate jouait sa demi-finale, et tout a pu rentrer dans l'ordre. Reste à savoir si Douglas ne va pas encore trouver moyen de disparaître dans la nature ou de se casser quelque chose d'ici à la petite finale, qui se disputera samedi à St-Pétersbourg. Vu la scoumoune qu'il traîne avec lui, ce ne serait pas très étonnant.

C'est sans doute pour lui que la chanson récurrente des supporters anglais lors des grandes compétitions s'intitule «It's coming home» (ça revient à la maison). Car voir Douglas rentrer au pays, dans sa jolie cité sise sur les rives de l'Avon, en un seul morceau, serait un exploit au moins aussi impressionnant que de voir l'Angleterre gagner un titre!


Résultats et groupes

(rca)

Plus de Mondial 2018