Football – Mondial

08 juillet 2018 14:42; Act: 08.07.2018 19:21 Print

Vida s'en sort avec un avertissement

Le défenseur avait dédié la victoire croate à l'Ukraine. La FIFA ne l'a pas suspendu.

Sur ce sujet
Une faute?

Il semblerait que les équipes engagées dans l'actuelle Coupe du monde de football en Russie ont bien de la peine à éviter les polémiques. Après celles entourant l'équipe de Suisse et ses joueurs binationaux, sur et en dehors du terrain, les attaques racistes contre le Suédois Jimmy Durmaz ou encore la récupération politique de l'Egyptien Mohamed Salah par le dictateur tchétchène Ramzan Kadyrov, voici que l'équipe de Croatie est à son tour prise dans une tourmente.

En cause, une vidéo publiée samedi soir sur Youtube par le défenseur des Vatreni Domagoj Vida. On y voit le joueur du club turc de Besiktas y clamer la gloire de l'Ukraine, aux côtés d'Ognjen Vukojevic, ancien international croate devenu recruteur. Un hommage qui pourrait paraître anodin pour un joueur ayant évolué au Dynamo Kiev entre 2013 et 2018, mais qui survient juste après la victoire aux tirs au but de la Croatie en quarts de finale sur la Russie, pays hôte du Mondial, dont les relations avec l'Ukraine sont pour le moins compliquée à la suite du conflit ayant opposé les deux nations en Crimée.

«Pas de politique, juste une blague»

«Gloire à l'Ukraine! Cette victoire est pour le Dynamo et pour l'Ukraine, allez allez!», s'exclame le duo sur les images. Interrogé à propos des faits, Vida a admis qu'il y avait un problème, mais a botté en touche: «Cette victoire est pour la Croatie. Pas de politique. C'est une blague. J'ai des amis en Ukraine depuis l'époque du Dynamo. J'aime les Russes et je ne vois pas pourquoi ils ne comprendraient pas ça.»

Les télévisions russes n'ont toutefois pas tardé à s'emparer des images pour les diffuser en boucle et s'indigner des propos du défenseur croate. Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont aussi dénoncé la provocation de Domagoj Vida. En Angleterre, futur adversaire de la Croatie en demi-finale, mercredi, on n'a pas tardé à suggérer que le défenseur pourrait être suspendu par la FIFA pour son dérapage.

Des parlementaires russes ont par ailleurs demandé à la FIFA des sanctions sévères contre la Croatie. «De tels actes devraient être punis», s'est emballé Dmitri Svichtchov, membre du comité parlementaire sur les sports, à l'agence RIA Novosti. «Les slogans politiques, nationalistes et racistes ne sont pas les bienvenus à la Coupe du monde», a-t-il averti.

Aucune suspension dictée par la FIFA

La FIFA a ouvert une enquête dans la foulée. La décision de la commission disciplinaire est tombée dimanche en fin d'après-midi. Domagoj Vida s'en sort avec un simple avertissement. Il ne sera ainsi pas suspendu mercredi pour la demi-finale de la Croatie face aux Anglais.

Résultats et groupes

(nxp)

Plus de Mondial 2018