Football - Coupe du monde

02 juillet 2018 18:59; Act: 02.07.2018 18:59 Print

Un remplaçant pas tout à fait comme les autres

par Robin Carrel, Moscou - John Guidetti devait être le nouveau Zlatan Ibrahimovic. Il peine pour l'heure à être totalement lui-même. Portrait d'un génie incompris.

Sur ce sujet
Une faute?

Son adresse Twitter résume assez bien l'homme: @SuperGuidetti. A 26 ans, l'attaquant aux origines italiennes et brésiliennes a toujours eu la bougeotte. Mis sous contrat il y a dix ans par Manchester City (un seul match avec l'équipe première des Cityzens...), il ira de prêt en prêt et a déjà porté jusqu'ici le maillot de sept clubs différents. Depuis janvier, il a enfilé le paletot d'Alaves en Espagne, qui l'a d'abord emprunté avant de l'engager définitivement il y a quelques jours.

Celui dont le nom complet est John Alberto Fernando Andres Luigi Olof Guidetti a grandi au Kenya et y a commencé le football, pendant que son père travaillait sur un projet éducatif à Nairobi. «Parfois je jouais en chaussures, parfois pieds nus, parfois sur de l’herbe, parfois sur des terrains vagues, parfois avec une vraie balle, parfois avec un assemblage de chiffons...», s'est amusé ce buteur (1 but en 21 sélections...), qui est par ailleurs un excellent client pour la presse.

Ensuite, entre chamailles avec nombre de ses coaches et une longue rééducation - à la suite d'une attaque contre son système nerveux à cause d'une intoxication alimentaire, il s’est retrouvé avec une jambe paralysée - il a eu de la peine à se fixer. Les 12 minutes passées jusqu'ici sur le pré lors de cette Coupe du monde sont déjà inespérées pour celui qui s'est tatoué sa devise: «On pleure tous, mais quand les larmes sèchent on devient plus fort».

Espérons qu'il pleurera fort mardi prochain, lui qui est déjà une idole dans son pays et a eu droit à sa propre chanson: Johnny G (The John Guidetti Song). Plus de quatre millions et demi de vues sur YouTube! On vous l'a mise ci-dessus et elle est juste énorme.

Plus de Mondial 2018