Jeux vidéo

26 mars 2020 10:24; Act: 26.03.2020 18:47 Print

«Animal Crossing» repousse les limites

Avec «New Horizons» sur Switch», Nintendo arrive encore à améliorer sa franchise avec pas mal de nouveautés.

Une faute?

Dans la lignée des opus précédents, la dernière mouture «Animal Crossing» introduit au fil du temps son lot de mécanismes inédits qui risquent de surprendre les inconditionnels de la série.

Propulsé sur une île presque sauvage avec trois fois rien, on est chargé de transformer ce petit lopin de terre en destination touristique incontournable. Mais avant d'attirer des habitants et des voyageurs, il faut récupérer des plans de bricolage, récolter des matériaux et fabriquer des outils qu'il faut impérativement améliorer sous peine de les voir se briser, comme dans «Zelda: Breath of the Wild».

Une fois lancé, on s'attaque aux aménagements extérieurs pour embellir la vie de tous les résidents qu'il faut chouchouter. Mieux, au bout d'un moment, on a même la possibilité de terraformer l'atoll afin d'aménager des ponts, des chemins, des rampes et des rivières. Après quelque temps, les résidents vaquent à leurs activités quotidiennes et les saisons changent, apportant de nouvelles occupations. En quelques mots, une fois happé par le jeu, difficile de le lâcher avant d'avoir la plus belle île du monde.

(mmi)