E-sport

06 novembre 2018 08:49; Act: 06.11.2018 12:49 Print

«Cette compétition a été énorme pour l’Occident»

Les Européens de Fnatic ont échoué en finale du championnat du monde de «League of Legends». Mais cela n’enlève rien à leur formidable parcours, comme le relève leur ex-coach.

storybild

L'ancien coach des Fnatic nous livre ses impressions après la finale des Worlds.

Sur ce sujet
Une faute?

NicoThePico, l'ancien entraîneur des Européens de Fnatic et actuel coach de l'équipe Esports Experiment Team soutenue par PostFinance, nous livre ses impressions après la finale perdue par ses anciens protégés lors des Worlds, le championnat du monde de «League of Legends» («LoL»).

Après la défaite des Fnatic en finale, quel est le sentiment qui prédomine?
Tout d’abord, beaucoup de tristesse. Je suis très déçu que mon ancienne équipe n’ait pas réussi à s’imposer. Les IG ont certes joué parfaitement, à un niveau incroyable, mais les Fnatic ont vraiment eu un «jour sans».

Comment expliquer qu’ils n’aient pas réussi à jouer au niveau que l’on attendait d’eux?
C’était la première fois que les Fnatic jouaient sur une telle scène, devant autant de monde dans le stade et à travers la planète. On sentait qu’il y avait beaucoup d’émotions et beaucoup de pression, notamment sur les épaules de Caps ou Bwipo. La finale aurait pu être beaucoup plus serrée. Mais les IG ont mérité d’être champions.

Qu’est-ce qui a fait la différence en faveur des IG?
Les sololaners (ndlr: les joueurs évoluant seuls sur leur voie) des IG, TheShy et Rookie, ont largement dominé leurs opposants directs de Fnatic, sans oublier la performance incroyable de Ning, qui a mérité son titre de MVP de la finale.

Finale des Worlds de League of Legends

Quel regard portez-vous sur le parcours des équipes occidentales dans ces Worlds?
Il faut être immensément fiers que Fnatic ait accédé à la finale, c’est un immense accomplissement. C’est l’un des moments les plus importants de l’histoire des équipes européennes de «LoL». Ces Worlds étaient énormes pour l’Occident, avec trois équipes en demi-finales (Fnatic, G2 et Cloud9).

Qu’avez-vous dit à vos anciens protégés de Fnatic après cette finale?
Je leur ai dit qu’ils devaient avant tout être fiers de ce qu’ils ont accompli. Il faut qu’ils gardent la tête haute, même si c’est toujours très décevant de perdre 3-0 en finale. On voyait sur les réseaux sociaux qu’ils étaient désolés pour leurs fans et qu’ils étaient très déçus de ne pas avoir réussi la performance qu’ils espéraient en finale.

Quels enseignements retirez-vous de ces Worlds?
Tout le monde peut avoir du succès s’il est capable de jouer avec son propre style et sur ses propres forces. On a également vu que les équipes qui étaient en mesure de s’adapter à différentes stratégies étaient celles qui sont allées le plus loin.

C’est ce que vous allez dire à l’équipe que vous entraînez, l'Esports Experiment Team?
Oui, mais nous allons également nous inspirer des stratégies et des manières de jouer des meilleures équipes de ces Worlds et essayer de les appliquer. Il y a toujours beaucoup à apprendre après une telle compétition.

A quoi faut-il faire attention lorsque l'on construit une nouvelle équipe?
Le plus important est de créer une cohésion entre tous les joueurs et faire en sorte que tout le monde tire à la même corde. Il faut aussi établir une stratégie qui corresponde au style des joueurs. C’est la base pour avoir du succès et c’est ce que nous allons faire en vue de l’année prochaine.

(mey)