Jeux vidéo

03 avril 2019 14:37; Act: 03.04.2019 14:46 Print

«Sekiro», à réserver aux âmes endurcies

La nouvelle production exigeante de From Software met les nerfs à rude épreuve.

Une faute?

Auteur de jeux réputés pour leur difficulté comme «Dark Souls» ou «Bloodborne», le studio japonais From remet le couvert avec «Sekiro: Shadows Die Twice». Dans ce jeu d’aventures à la 3e personne se déroulant dans le Japon médiéval, on incarne un guerrier tombé en disgrâce et laissé pour mort avec un bras en
moins. Rafistolé avec une prothèse mécanique aux multiples fonctions et armé d’un katana, le shinobi en quête de revanche va répandre la mort.

Sur sa route, il va ainsi croiser le fer avec de nombreux soldats, mais également quelques créatures fantastiques comme des serpents géants, des ogres ou encore des singes aux muscles hypertrophiés réservant quelques surprises. Le guerrier possède aussi des capacités furtives, idéales pour élaguer le terrain avant d’affronter un boss. Car se dresser seul face à une meute est souvent synonyme de mort. Et surtout, ô grands dieux surtout, il ne faut pas se montrer trop gourmand. Abuser de ce péché capital se révèle souvent fatal.

À part quelques problèmes de caméra, notamment dans les endroits clos, «Sekiro» est un de ces jeux où l’on se sent grandi après être arrivé au bout de l’aventure et de soi-même.

(mmi)