Jeux vidéo

20 décembre 2018 07:00; Act: 20.12.2018 06:06 Print

«SpaceBud», le numéro un mondial à «Blackout»

Un jeune joueur français domine le classement mondial du «Battle Royale» de Call of Duty». Interview.

Sur ce sujet
Une faute?

Du haut de ses 21 ans, «SpaceBud» possède des statistiques tout simplement incroyables au jeu de tir d’Activision. Il totalise plus de 800 top un, dont plus de la moitié en solo, et remporte une partie sur trois jouées. Il joue presque tous les jours et ses exploits sont visibles en direct sur Twitch. Les joueurs qui ont eu le malheur de le croiser se souviennent certainement d’une mort rapide mais sans bavure. Il explique comment il en est arrivé là.

Quel est votre cursus vidéoludique?
«SpaceBud»: J’ai joué principalement à «Counter-Strike: Global Offensive» pendant plusieurs années avant de passer à «Fortnite»- où j'ai vraiment eu du mal à voir un avenir compétitif sur ce jeu, grosse erreur - et de jeter plus récemment mon dévolu sur «Black Ops 4».

Pourquoi préférez-vous «Blackout» plutôt que «Fortnite» ou encore «PUBG»?
J'attendais depuis des années un «Battle Royal» en vue subjective plus fluide, plus rapide et dynamique que «PUBG». Et «Blackout» réunit ces qualités avec une liberté de mouvement incomparable.

Combien d’heures jouez-vous par jour?
Beaucoup trop ces derniers temps. De huit à dix heures par jour.

Comment faites-vous pour être aussi fort?
Je me suis entraîné durant des années à «Counter Strike» en tirant notamment sur des bots de 30 minutes à une heure par jour. Ce qui m’a clairement aidé à acquérir les réflexes et une bonne visée.

L’atout indispensable?
Sans hésitation: le renforcement. Très utile pour contrer les grenades paralysantes, la plaie de «Blackout». Il m'a sauvé la vie à plusieurs reprises.

De même avec les équipements, lesquels sont nécessaires à votre avis pour s'imposer?
Deux grenades paralysantes, deux fumigènes et un système trophy (ndlr: il détruit les grenades mortelles ou tactiques ainsi que les explosifs ennemis dans un rayon de 10 mètres) sont pour moi les éléments les plus importants à posséder en fin de partie. Sans oublier les grenades à dispersion!

Quelles sont vos armes de prédilection?
Le Paladin pour les tirs lointains, le KN-57 ou l'ICR-7 pour la moyenne distance et la Spitfire ou le MOG 12 pour le corps-à-corps.

Quels sont vos réglages au niveau visuel?
Je joue en 1728x1080 et en basse qualité pour garantir une meilleur fluidité.

Et au niveau sonore?
Rien de particulier.

Et quels sont vos réglages pour la souris?
Je joue en 3.85 de sensibilité dans le jeu et 800 DPI. Et je joue en visée relative avec le multiplicateur à 0.85.

Que pensez-vous de la dernière mise à jour?
C'est la meilleur mise à jour qui pouvait sortir. Le fait de pouvoir réparer son armure avantage clairement les joueurs agressifs au détriment de ceux qui «campent» à un endroit. Ce derniers se retrouvent très rapidement à court d'équipements.

Qu’aimerez-vous faire passer comme message à Treayrch, le développeur du jeu?
Je trouve malheureusement que le jeu est un peu trop axé pour les joueurs occasionnels. En outre, les grenades paralysantes sont trop fortes et certaines armes «rares», comme le couteau Bowie, sont bien trop puissantes. Il faudrait que tout cela soit mieux équilibré.

Comment gérez-vous le stress en fin de partie?
C'est très dur de répondre car on n'a jamais la même fin de partie. Je suis assez serein lorsque que nous ne sommes plus que deux mais je transpire lorsque je me fais harceler par plusieurs joueurs. Mais, dans la mesure du possible, je préfère mettre la pression sur les autres joueurs, sinon c’est moi qui la subis.

Comment gérez-vous le rétrécissement de la zone?
En début de partie, je fonce tout droit. Quand il ne reste plus que quelques élus, je parcours les extrémités.

Seriez-vous favorable à une carte évolutive comme dans «Fortnite» ou à plusieurs comme dans «PUBG»?
Plusieurs terrains de jeu est selon moi plus adapté au «Battle Royale». Dans un jeu compétitif, la connaissance de l'environnement est primordiale. Ce qui ne serait pas possible avec une carte qui se modifie fréquemment.

Aimeriez-vous vivre de l’e-sport?
Quelle personne dans ce monde n'aimerait pas vivre de sa passion? Évidement, sans hésiter.

Au vu de votre niveau, est-ce que vous auriez l’intention de rejoindre une structure comme, par exemple, Solary (ndlr: où évolue le Suisse Kinstaar)? Avez-vous déjà eu des propositions?
Je reste ouvert à toute proposition et je ne serais pas contre. Au contraire. Mais je n'ai, pour le moment, pas été contacté. Je profite actuellement de mon titre de premier mondial tout en continuant de m'entraîner tous les jours en streamant mes parties sur Twitch.

(adi/20 minutes)