05 juillet 2018 14:49; Act: 11.07.2018 14:58 Print

«The Crew 2» a enfin trouvé la bonne voie

La seconde itération du jeu de course d’Ubisoft fait oublier un premier épisode bien fade.

Une faute?

Développé par le studio lyonnais Ivory Tower, «The Crew 2» permet aux joueurs de goûter aux frissons de l’esprit motorsports américain à travers tout le territoire des Etats-Unis. Que ce soit sur terre, dans les airs ou sur des plans d’eau, il est possible de rallier New York à Los Angeles en passant par de nombreux lieux emblématiques de ce gigantesque monde ouvert, avec un large éventail de véhicules motorisés à choix.

Résolument arcade, ce titre réjouira ceux qui ont envie de ne pas se prendre la tête, mais de foncer dans des environnements très vivants pour réaliser de nombreuses figures de style que l’on peut immortaliser et partager avec la communauté.

«The Crew 2» propose pas moins d’une quinzaine d’épreuves différentes que l’on débloque au fur et à mesure, réparties dans quatre catégories: courses de rue, hors-piste, courses professionnelles et freestyle. On peut ainsi enchaîner les compétitions sans s’ennuyer une seule seconde. Mais cette liberté a un prix. La jouabilité, bien qu’excellente avec la plupart des bolides, trouve ses limites notamment avec les deux-roues, qui manquent clairement de sensations. Autre point noir: les graphismes ne sont pas au niveau des productions actuelles et certains effets font un peu tache.

Malgré ces petits défauts, la mécanique de «The Crew 2» est parfaitement huilée et permet de passer des moments inoubliables en multijoueur dans des courses endiablées à la recherche du meilleur raccourci ou tout simplement en flânant, un peu à la manière de «Pilotwings», afin de découvrir les moindres recoins du pays de l’Oncle Sam.

(mmi/20 minutes)