Jeux vidéo

04 septembre 2018 07:03; Act: 05.09.2018 06:39 Print

L'avenir de «Fortnite» suscite des doutes

Après le cabinet spécialisé SuperData, d'autres experts se demandent si le titre phare d'Epic Games n'est pas sur le déclin.

Sur ce sujet
Une faute?

Éclatement d'une bulle ou simple essoufflement? Le jeu-phénomène Fortnite a connu cet été ses premiers accrocs un an après sa sortie, des doutes que son éditeur américain devra apaiser pour réussir sa stratégie d'expansion, estiment des experts.

«Fortnite» est au coeur du développement d'Epic Games, qui compte sur cet immense succès pour se développer dans trois directions: les compétitions de jeux vidéo («e-sport»), le mobile et l'Asie.

Mais de premières interrogations sur cette réussite sont nées lors du lancement cet été d'une mise à jour cosmétique («battle pass») offrant de nouveaux objets et de nouvelles tenues très prisées des joueurs et dont Epic Games tire ses revenus.

Jusqu'ici, le jeu a généré plus d'un milliard de dollars de recettes, en dépit de son accès gratuit. La clé: des nouveaux contenus payants utilisés pour personnaliser les parties, dans un univers et une jouabilité qui ont largement séduit.

«Mais depuis, Epic Games fait beaucoup d'erreurs, qui pourraient leur coûter leur pic optimal, trop de cosmétique risque notamment de fatiguer les joueurs si la jouabilité n'évolue pas. Il faut voir si leur stratégie e-sport marchera, sachant qu'ils dépensent beaucoup», estime Frédérick Gau, président du cabinet de consultants Gozulting.

Car Fortnite est crucial dans la stratégie d'Epic Games pour se développer dans l'e-sport, l'éditeur ayant investi près de 100 millions de dollars pour financer des compétitions autour de son jeu phare. Il lui faut donc populariser ces événements.

«Cent millions de dollars cela paraît énorme, mais les montants lors de victoires dans des tournois ne sont pas si importants que ça», relativise Andrew Kitson, responsable télécoms, médias et technologies chez Fitch Solutions.

Fortnite consiste principalement en un jeu de survie, «un battle royale», dit-on dans le jargon. Lors d'une partie, le joueur apparaît sur une carte, cherche des armes et essaie de détruire ses adversaires pour être le dernier survivant.

Tencent, allié crucial

En parallèle, Epic Games a déployé son jeu sur les smartphones, d'abord sur iPhone puis, dans quelques semaines, sous Android, qui équipe plus de 85% des mobiles disponibles, tout particulièrement en Asie.

«Android peut provoquer deux effets différents», nuance cependant Laurent Michaud, directeur d'études pour le centre de réflexion Idate, il peut doper «les autres supports ou créer son propre segment, car ce sont bien souvent des joueurs différents qui y jouent».

Autre voie de développement, la Chine, marché désormais essentiel, tant du point de vue du jeu vidéo sur mobile que de celui du e-sport, où le géant chinois Tencent a déjà enregistré plus de 10 millions de joueurs pré-inscrits.

«Le mobile représente désormais 50% des revenus mondiaux du jeu vidéo et la Chine représente 50% de ce même marché. Les Chinois jouent aujourd'hui principalement sur mobile», rappelle Laurent Michaud.

Tencent possède 40% du capital d'Epic Games, un atout considérable pour pénétrer le marché chinois tant le groupe de Shenzhen est devenu essentiel dans le secteur économique de l'ex-Empire du Milieu.

«Un succès en Chine permettra de voir si «Fortnite» continue sa progression en tant que jeu grand public. Cela pourrait également grandement les aider pour se développer dans le e-sport. Cela peut soit les faire exploser, soit couper sa dynamique ailleurs, c'est un pari», anticipe Frédérick Gau.

Reste que le jeu présente un défaut majeur, de l'avis de plusieurs analystes, celui de ne pas proposer suffisamment de variété là où ses principaux concurrents dans le jeu en ligne, notamment les stars Dota2 et League of Legends se réinventent régulièrement.

«Fortnite est un jeu à dimension unique, ce qu'ont été d'anciens jeux mais qui avaient su fédérer une vraie communauté autour d'eux. A mon sens, «Fortnite» est une réussite commerciale mais qui ne marchera pas sur le long terme. En revanche, Epic Games aura beaucoup appris pour faire mieux le coup suivant», estime Andrew Kitson.

«Cela restera dans tous les cas la plus grosse explosion pour un jeu en ligne mais pour beaucoup, c'est un peu le second jeu. Il s'agira de voir si «FIFA» ou «Call of Duty» marcheront aussi bien que les autres années, ce qui ne serait alors pas bon signe pour «Fortnite» car les joueurs retourneraient vers leur jeu de coeur », conclut M. Gau.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Comme tous les jeu moyen le 05.09.2018 09:02 Report dénoncer ce commentaire

    Destiné à disparaître

    La majorité de la communauté de ce jeu oscille entre 12 et 16 ans. N'oublions pas que c'est la gratuité et le fait que des "idoles" de jeunes mettent en avant le jeu qui l'a fait décoller. Ils vont grandir, découvrir d'autre jeux ou alors tout simplement passer à autre chose (coucou COD) Fortnite c'est le Pokemon Go des console, dans 1 ans ils restera 1000 joueurs de 35 ans qui auront investit des milliers de franc pour surfer sur la hype de gosses immatures et faire des vue Youtube.

  • ano nyme le 11.09.2018 07:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    rien de neuf

    Effet de mode rien de plus...

  • Briscotte le 05.09.2018 11:20 Report dénoncer ce commentaire

    Casual game

    Déjà pourquoi ce jeu est dans la catégorie "E-Sport", il ni a absolument rien de compétitif dans ce jeu (beaucoup TROP d'aléatoire, d'imprécision ...).

Les derniers commentaires

  • ano nyme le 11.09.2018 07:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    rien de neuf

    Effet de mode rien de plus...

  • Briscotte le 05.09.2018 11:20 Report dénoncer ce commentaire

    Casual game

    Déjà pourquoi ce jeu est dans la catégorie "E-Sport", il ni a absolument rien de compétitif dans ce jeu (beaucoup TROP d'aléatoire, d'imprécision ...).

  • Comme tous les jeu moyen le 05.09.2018 09:02 Report dénoncer ce commentaire

    Destiné à disparaître

    La majorité de la communauté de ce jeu oscille entre 12 et 16 ans. N'oublions pas que c'est la gratuité et le fait que des "idoles" de jeunes mettent en avant le jeu qui l'a fait décoller. Ils vont grandir, découvrir d'autre jeux ou alors tout simplement passer à autre chose (coucou COD) Fortnite c'est le Pokemon Go des console, dans 1 ans ils restera 1000 joueurs de 35 ans qui auront investit des milliers de franc pour surfer sur la hype de gosses immatures et faire des vue Youtube.

  • Michel87 le 04.09.2018 13:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    enfin

    Mais tant mieux... Un jeux pareil pour des enfants de 12 ans... Et en plus payant pour certaines choses.. C est honteux

    • merci le 04.09.2018 22:46 Report dénoncer ce commentaire

      tu a pas du y joué

      il faut bien un revenu les serveurs ne sont pas gratuit, et tu peu ne pas mettre un rond est être bon l'argent ne rentre dans aucun cas dans le gameplay, juste les skins sont payants, pas comme call of ou apres avoir aheter le jeu tu débourse pour le pack d'armes et carte....

    • Michel87 le 05.09.2018 07:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @merci

      Même payer juste pour des skins comme tu le dis se n est pas normal... Avant on achetait un jeu et après on ne payait plus rien... Et a 12 ans on ne joue pas à un jeu ou on tue du monde

    • "vieux" gamer le 05.09.2018 12:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Michel87

      Ce jeu propose un buisness model révolutionnaire qui permet de rester compétitif sans débourser le moindre centime alors que la plupart des jeux sont des "paytowin". Epic game est à l'écoute de sa communauté mettant constamment à jour son jeu en prenant compte des avis négatifs les plus récurrents. J'ai 25 ans et au-delà de son gameplay séduisant, se sont ces particularités qui m'ont tout de suite réjouis. Je pense que ceci explique en partie le succès du jeu et son potentiel de développement est encore grand avec par exemple la sortie d'une nouvelle carte.

    • Avygael le 09.09.2018 03:01 Report dénoncer ce commentaire

      @"vieux" gamer

      Petit détail: le business model n'a rien de révolutionnaire: c'est celui appliqué par Riot Games depuis plusieurs années avec League of Legends. Au-delà de ça, et même si je ne peux pas blairer Fortnite depuis le début, je salue également leur intelligence d'avoir évité le piège du "pay to win".

    • Avygael le 09.09.2018 03:07 Report dénoncer ce commentaire

      @Michel87

      Je comprends votre point de vue, ayant moi-même connu cette époque. Je vous dirai juste à ce propos que les habitudes de jeu ont changé et c'est juste un nouveau business model qui a émergé: les jeux gratuits avec possibilité d'achat (mais dans League of Legends ou Fortnite, l'argent dépensé n'a pas le moindre impact sur votre capacité à battre des adversaires). Pour ce qui est de la violence, le jeu est classé PEGI 12 donc pas recommandé au-dessous de 12 ans. De plus, le jeu est assez coloré et volontairement "irréaliste" pour permettre aux jeunes de bien comprendre que ce n'est pas réel.