Jeux vidéo

17 avril 2019 22:27; Act: 17.04.2019 22:27 Print

La console de salon fait l’économie de son lecteur

Microsoft a dévoilé une déclinaison de son modèle Xbox One S limitée aux contenus accessibles en ligne.

Sur ce sujet
Une faute?

Dans la lutte qui l’oppose aux japonais Sony et Nintendo, la firme américaine est la première à commercialiser une console de salon incapable d’accueillir des jeux vendus sur des supports physiques. Cette déclinaison dématérialisée de la version Xbox One S est pour le reste pareille à sa cousine, selon Microsoft. «Il s’agit d’offrir un choix, a commenté Jeff Gattis, directeur général de Microsoft pour la plateforme Xbox. Je ne vois pas le disque disparaître.»

La moitié des acheteurs des générations Z et millennial achètent cependant encore des jeux en magasin, relève une récente étude du cabinet Nielsen relayée par le site VentureBeat. Dans le même temps, les deux tiers des 10 meilleurs jeux de l’année dernière ont été achetés et téléchargés sur le Net, affirme Microsoft.

La nouvelle console sera commercialisée le 7 mai prochain à un prix de quelque 249 fr., avec 1 To de stockage et trois titres inclus: «Forza Horizon», «Sea of Thieves» et «Minecraft». Microsoft promet que cette version restera toujours 50 fr. moins chère que sa cousine Xbox One S équipée du lecteur Blu-Ray.

La firme américaine n’a par contre pas intégré dans le lot de vente son nouveau service d’abonnement Xbox Game Pass Ultimate, facturé 15 fr. par mois. Les offres de streaming ont la cote, à l’exemple de la PlayStation Now de Sony, d’autres étant en préparation, comme Stadia de Google ou xCloud de... Microsoft.

(laf)