Invasion américaine

17 juin 2011 14:06; Act: 17.06.2011 14:29 Print

Un jeu vidéo choque le Tadjikistan

Les autorités tadjikes s'indignent: ils considèrent la simulation d'invasion de leur pays par les Etats-Unis dans jeu de guerre comme «dangereuse et horrible». Ils souhaitent interdire le jeu.

Cliquez pour visionner le trailer du jeu vidéo.
Une faute?

Un jeu vidéo simulant une invasion du Tadjikistan par les Etats-Unis et la Chine pour empêcher une prise du pouvoir par des militants islamistes a été vivement critiqué vendredi par un membre du Parlement, qui appelle à en interdire la vente.

«Ce jeu d'ordinateur est le résultat de l'imagination malade d'ennemis du Tadjikistan, qui rêvent que notre pays reste dans un gouffre de conflits permanents», a déclaré Davlatali Davlatzoda, député du parti au pouvoir, le parti démocratique du peuple du Tadjikistan.

Il a dès lors appelé le Parlement à interdire les ventes de ce jeu intitulé «Opération Flashpoint: Rivière rouge».

«C'est douloureux et horrible de regarder comment nos villages et nos villes se font détruire par les actions contre l'extrémisme des Chinois et des Américains», a-t-il ajouté.

Le jeu, sorti en avril en Europe, met en scène les forces américaines, qui passent la frontière afghane pour se rendre au Tadjikistan afin d'empêcher des militants islamistes de prendre le pouvoir dans le pays.

L'armée de libération populaire de Chine entre, elle, au Tadjikistan pour combattre la domination américaine.

L'action se déroule en 2013, année de la présidentielle tadjike.

Le Tadjikistan a une frontière poreuse de 1.340 km avec l'Afghanistan. Cette république d'Asie centrale a connu dans les années 1990 une guerre civile entre le pouvoir et des combattants islamistes, qui a fait environ 150.000 morts.

(afp)