Jeux vidéo

14 février 2011 15:05; Act: 14.02.2011 18:04 Print

Un pirate voulait faire chanter «Mario»

La multinationale japonaise des jeux vidéo Nintendo a été victime d'une tentative de chantage par un pirate informatique espagnol qui lui a dérobé une liste de 4000 clients.

Une faute?

Ce «cyber-voleur s'était approprié une base de données de l'entreprise» contenant des informations personnelles sur 4000 clients espagnols et menaçait de la publier sur un forum de discussion spécialisé ou bien de dénoncer l'entreprise auprès des autorités espagnoles pour «négligence» dans la protection des données personnelles, explique la police dans un communiqué.

Ce «hacker» dont l'identité n'est pas révélée, avait pris contact avec la direction de Nintendo Espagne «pour arriver à un accord» avec celle-ci.

Comme Nintendo ne répondait pas, le pirate informatique a commencé à diffuser les coordonnées d'un premier client sur un forum de discussions technologiques très connu et menacé de diffuser le reste de sa liste.

«Les enquêteurs ont localisé le hacker et ont procédé à sa détention» dans la région de Malaga (sud), «évitant ainsi la publication» des données personnelles d'une partie des clients de Nintendo en Espagne.

(afp)