Jeux vidéo

12 mars 2019 19:23; Act: 12.03.2019 19:23 Print

«Apex Legends» fait une razzia parmi les tricheurs

Plus de 355'000 joueurs ont déjà été punis pour avoir enfreint les règles lors de parties sur le grand rival de «Fortnite».

Sur ce sujet
Une faute?

À peine cinq semaines après son lancement, «Apex Legends» revendique 355'000 tricheurs expulsés de la version PC. À l’origine du jeu, Respawn Entertainment explique procéder à ces mesures via Easy Anti-Cheat, un logiciel antitriche populaire auprès d’éditeurs de jeux multijoueurs pour ordinateur. Cela consiste notamment à analyser les données, tant du côté client que du côté serveur, pour s’assurer qu’il n’y a pas de programmes de triche qui tournent en parallèle. Le studio reste discret sur les détails des opérations. «Les tricheurs sont inventifs et nous ne voulons pas qu’ils soient en mesure de nous anticiper», a-t-il commenté sur le forum Reddit.

La gratuité de «Apex Legends» favorise la prise de risque de tricheurs. Contrairement à des jeux comme «Battle­field V» où ils devront racheter une licence à 70 fr. s’ils se font pincer, il leur suffira de squatter une nouvelle adresse IP pour pouvoir y rejouer. Un nouvel ennemi se dresse cependant à l’horizon: le joueur honnête aura bientôt la possibilité de signaler des cas de tricherie directement au logiciel.

(laf)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Poueti le 13.03.2019 15:36 Report dénoncer ce commentaire

    Un consoleu

    Blablbla master race...On est bien sur console :)

Les derniers commentaires

  • Poueti le 13.03.2019 15:36 Report dénoncer ce commentaire

    Un consoleu

    Blablbla master race...On est bien sur console :)

    • Error Sql Text #hg15 le 13.03.2019 23:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Poueti

      On se 'console' comme on peut.