MOBILE WORLD CONGRESS

15 février 2011 07:30; Act: 15.02.2011 09:01 Print

«C'est terminé de parler qu’aux geeks!»

par Laurent Favre, Barcelone - Weili Dai, cofondatrice du fabricant de puces électroniques Marvell, promet de masquer la technologie dans les foyers par la simplicité d’utilisation et le design.

Une faute?

«Nous assistons à une prolifération d'appareils électroniques qui jouent un rôle essentiel dans nos vies, analyse Weili Dai, cofondatrice de Marvell, 3ème fabricant de micro-processeurs au monde. Notre mission est de faire communiquer ensemble tous ces dispositifs»

A l'occasion du Congrès mondial du mobile à Barcelone, sa société a annoncé «Kinoma», une plateforme open source visant à l'harmonisation des interfaces d'utilisateur pour toute une gamme de dispositifs électroniques, allant d'un téléphone portable à un écran, en passant par du mobilier avec de la technologie embarquée.

Une première déclinaison de «Kinoma», «Kinoma Play», est déjà disponible sur les plateformes mobiles avec 40 applications.

Mais Weili Dai se projette déjà dans les appartements de demain où leurs occupants passeront commande d'écrans ou de mobiliers électroniques sur mesure.

«Les designers et les développeurs pourront concevoir des produits innovants, personnalisés et intelligents, avec des application qui vont simplifier la vie des gens», promet la cofondatrice de la société qui possède un bureau de recherche et développement à Etoy (VD).

L'omniprésence de la technologie ne finira-t-elle pas un jour de subir un rejet massif? «Non, rétorque Weili Dai, car la technologie sera si simple et agréable à utiliser qu'elle ne sera plus réservée aux initiés. C'est terminé de parler qu'aux geeks!»