«CS:GO»

26 novembre 2019 08:53; Act: 26.11.2019 08:53 Print

«Quand ça passe, c’est une explosion de joie!»

La team Red Instinct s’est imposée samedi en finale de la Swisscom Hero League.

storybild

Le Vaudois de 24 ans Alx' a de quoi être satisfait de sa performance. (Photo: Swisscom Hero League )

Sur ce sujet
Une faute?

Ancien athlète de ski alpin de haut niveau, le Vaudois de 24 ans Alexandre Yersin, alias Alx’, sait ce qu’il faut faire pour se dépasser et s’imposer. Il en a fait une nouvelle démonstration samedi lors de la finale de la Swisscom Hero League sur «Counter-Strike: Global Offensive» où sa team Red Instinct s’est imposée 2-0 face à silentgaming.

Alx’, qu’est-ce qui a fait la différence en finale?
On a tous fait le taf et on les a atomisés! On n’a pas pu s’entraîner des masses à part cette dernière semaine, mais ça s’est bien passé, grâce à une bonne cohésion d’équipe et une communication fluide.


Malgré un bon départ, il y a eu une alerte sur la 2e map...
On a pris une pause pour se remettre dedans. On s’est dit: «Les mecs on se calme, on est comme à la maison, avec le même clavier et la même souris. On continue ce qu’on avait bien fait jusque-là!» Et c’est ce qui s’est passé.

Qu’est-ce que représente ce titre pour la team Red Instinct?
C’est ouf, car c’est le niveau le plus élevé en Suisse. Ça ne peut que donner de la motivation à tous les jeunes en Suisse qui jouent à «CS».

Comment as-tu vécu le stress de la finale, sur scène?
Chacun réagit différemment. Certains vont plus stresser que d’autres. Sur scène, les tables tremblaient avec les basses de la musique et malgré les casques, on entendait les réactions du public quand on remportait un round… C’était jouissif! Ça rajoute clairement de l’adrénaline d’être face à tout ce monde. Car des fois ça foire, des fois ça passe. Et quand ça passe, c’est une explosion de joie. 



(mey)