Espagne

21 février 2011 19:34; Act: 22.02.2011 08:53 Print

«Soeur Internet» chassée du couvent

Une religieuse d’un ordre cloîtré avait des centaines d’amis sur Facebook. Elle est désormais résolue à profiter de la vie.

storybild

La nonne pourra réaliser ses rêves dans le monde réel. (Photo: dr)

Une faute?

Maria Jesus Galan, surnommée «Sœur Internet», a annoncé sur Facebook qu’elle avait été priée de quitter le couvent, à la suite de désaccords sur ses activités en ligne. Agée de 54 ans, la religieuse, qui avait passé 34 ans dans un ordre cloîtré et comptait près de 600 amis sur le réseau social lors de son expulsion, dénombre à présent des milliers de fans sur le site.

Il y a dix ans, un ordinateur avait fait son entrée dans le couvent Santo Domingo el Real de Tolède, car la mère supérieure y voyait un moyen pour réduire les contacts avec le monde extérieur. «Il nous a permis d’effectuer des paiements en ligne et nous a évité de devoir faire des excursions en ville», a expliqué Sœur Maria au «Telegraph».

Mais la nonne a rapidement saisi l’étendue des possibilités offertes par le réseau. Elle a notamment numérisé les textes de la bibliothèque du couvent pour les rendre accessibles au monde entier. Ce travail lui a valu un prix décerné par les autorités locales, en 2008. Sa cyberactivité a toutefois été réprouvée par ses consœurs: elles lui ont «rendu la vie impossible» jusqu’à son éviction. Sœur Maria, établie à présent chez sa mère, dit vouloir commencer une nouvelle vie et réaliser ses rêves: «J’aimerais visiter Londres et New York.»

(man)