San Francisco

25 août 2018 20:26; Act: 25.08.2018 20:26 Print

Apple a recruté beaucoup d'employés de Tesla

Attirés par un meilleur salaire, des dizaines d'ex-salariés de la firme automobile ont été embauchés par la firme à la pomme en 2018.

storybild

Tim Cook, patron d'Apple. (Photo: Keystone/AP/Richard Drew)

Sur ce sujet
Une faute?

En 2015, Elon Musk avait déclaré au journal allemand Handelsblatt qu'Apple était le «cimetière de Tesla». «Si vous ne parvenez pas à travailler chez Tesla, vous allez chez Apple. Je ne plaisante pas», avait-il dit. Des mots qui résonnent un peu plus fort aujourd'hui, à la suite d'une enquête de CNBC.

En se basant sur les changements de profils sur LinkedIn, le média américain a indique qu'Apple a débauché au moins 46 ex-employés de Tesla depuis le début de l'année, dont huit étaient des stagiaires. Ce nombre ne prend pas en compte les personnes qui n'ont pas encore actualisé leur profil sur le réseau social professionnel, à l'instar de Doug Field, ex-responsable de l'ingénierie chez Tesla. De retour chez Apple, il travaillerait désormais au fameux projet automobile Titan de la firme de Cupertino. Les ingénieurs en provenance de Tesla ne travailleraient d'ailleurs pas tous pour cette initiative, mais également dans le domaine des logiciels, de l'affichage, de l'optique ou encore des batteries pour les autres produits d'Apple.

D'après des personnes bien informées, l'entreprise de Tim Cook paierait les ingénieurs une fois et demie plus que Tesla pour les mêmes postes. Compte tenu du coût de la vie élevé dans la baie de San Francisco, il serait difficile de résister à l'offre.

«Nous leur souhaitons bonne chance. Tesla est un terrain difficile. Nous avons 100 fois moins d'argent qu'Apple, alors bien sûr ils peuvent payer plus. Nous menons des combats difficiles contre des entreprises automobiles bien établies qui fabriquent 100 fois plus de voitures que nous l'année dernière, c'est donc un travail très difficile», a déclaré un porte-parole de Tesla à CNBC.

(man)