Mobile

30 avril 2019 09:27; Act: 30.04.2019 09:51 Print

Apple conteste le retrait abusif d'apps concurrentes

La marque à la pomme a clarifié les raisons de la suppression d’apps tierces similaires à son outil Temps d’écran.

storybild

Le patron d'Apple Tim Cook avait présenté la fonctionnalité Temps d'écran durant la conférence annuelle WWDC, en juin 2018. (Photo: Keystone/AP/Marcio Jose Sanchez)

Sur ce sujet
Une faute?

Accusée d’avoir banni de manière arbitraire 11 des 17 apps de suivi d’utilisation et de contrôle parental les plus populaires sur l’App Store, Apple a réfuté avoir agi pour des raisons concurrentielles, à la suite d’un article du «New York Times» paru samedi. Ces apps répliquent en effet la fonctionnalité Temps d’écran, introduite par Apple sur ses appareils avec le système d’exploitation mobile iOS 12.

Selon Phil Schiller, vice-président du marketing du géant de Cupertino, le ménage sur la boutique en ligne s’imposait pour préserver la vie privée et la sécurité des utilisateurs. Le problème concerne une utilisation incorrecte de la technologie MDM (Mobile Device Management), a-t-il informé. Normalement destinée au monde des entreprises, elle permet de contrôler les appareils des employés et d’accéder à des informations, comme la localisation, l’utilisation des apps, l’historique de navigation, aux comptes de messagerie, ou même supprimer des données à distance.

Or, dans des apps privées, cette technologie peut constituer un danger, explique Apple. Dans un communiqué officiel, la société écrit que «des recherches montrent que les profils MDM pouvaient être utilisés par des pirates pour obtenir l’accès à des fins malveillantes». «Les parents ne devraient pas avoir à échanger leurs craintes concernant l’utilisation des appareils de leurs enfants contre des risques pour la vie privée et la sécurité», estime encore l’entreprise californienne.

(man)