Réalité augmentée

08 août 2018 18:09; Act: 08.08.2018 18:09 Print

Casque de réalité mixte de Magic Leap enfin lancé

Après des années de développement, la start-up américaine a commencé la commercialisation du Magic Leap One aux Etats-Unis.

storybild

Le casque Magic Leap One. (Magic Leap)

Sur ce sujet
Une faute?

Après un tweet surprise, ce mercredi, de son patron Rony Abovitz signalant une annonce imminente, la start-up Magic Leap a finalement lancé la commercialisation de son fameux casque de réalité mixte, ce 8 août. Fruit de plusieurs années de développement, l'appareil baptisé Magic Leap One est disponible dans sa version Creator Edition au prix de 2295 dollars dans une poignée de villes des Etats-Unis éligibles à la livraison (Chicago, Los Angeles, Miami, New York, San Francisco et Seattle).

Il s'adresse pour le moment aux développeurs. Ceux-ci sont invités à créer des apps de réalité augmentée pour la boutique Magic Leap World Store du dispositif qui se compose de trois éléments: les lunettes Lightwear, un contrôleur et l'ordinateur portable Lightpack. Ce dernier, dont la forme circulaire rappelle l'ancien lecteur de CD portable Discman de Sony, permet de faire fonctionner le système grâce à un processeur six coeurs Nvidia Tegra X2, 8 Go de RAM et 128 Go d'espace de stockage. Quant à sa batterie elle est censée assurer 3 heures d'autonomie.

Bien que plus généreux que le champ de vision disponible avec le casque HoloLens de Microsoft (35 degrés), il est néanmoins limité à 50 degrés, remarquent les premiers rédacteurs hi-tech d'outre-Atlantique qui ont déjà pu l'essayer, comme celui du site spécialisé Cnet. Cela reste peu comparé aux 120 degrés de la vision humaine. Conséquence, les objets d'une certaine taille sont inévitablement coupés lorsqu'on s'en approche trop, limitant l'effet d'immersion.

Loin d'avoir été époustouflés par ses performances, les spécialistes soulignent néanmoins la qualité des images virtuelles projetées devant leurs yeux lors des premières prises en main. Rony Abovitz, patron de la start-up qui a réussi à lever plus de 2 milliards de fonds pour le développement de cet appareil ambitieux, le compare à l'Apple I de 1976, rapporte Cnet. Une année plus tard sortait l'Apple II, le véritable premier ordinateur portable grand public. Comme ces machines historiques, le Magic Leap One se veut un premier essai, une «preuve de concept», dont une déclinaison plus évoluée est déjà en développement.

(man)