«Fortnite»

17 février 2020 17:15; Act: 18.02.2020 08:16 Print

Changement d'air pour le joueur genevois Airwaks

Après une longue période chez la structure française Solary, le Suisse Airwaks et son coéquipier Nikof s'en vont butiner du côté d'un poids-lourd du secteur.

storybild

La structure Solary a rendu hommage à ses ex-joueurs dans un tweet.

Une faute?

L'annonce a pris tout le monde de court. Fortement associés au roster «Fortnite» de la team française Solary, le Suisse Airwaks et le Français Nikof ont décidé de prendre leur envol et de rejoindre la structure e-sport Vitality, leader en France et mastodonte européen. Les deux joueurs ont officialisé le transfert ce week-end sur les réseaux sociaux, ainsi que sur le Youtube de Solary.

«C'était vraiment cool»

«J'ai hâte de commencer cette nouvelle aventure», a déclaré Airwaks sur Twitter. «On n'a strictement rien à reprocher à Solary, cela fait deux ans que je suis là, et c'était vraiment cool», précise également le Genevois dans une vidéo de départ.

C'est en effet au sein de cette team, qui tient une place particulière dans le coeur des fans francophones de «Fortnite», qu'Airwaks et Nikof ont fait leurs armes et perfectionné leur jeu. Arrivés respectivement en juin 2018 et février 2019, le binôme a connu l'intensité d'une qualification à la finale duo de la Fortnite World Cup lors de l'été 2019 (29e place au classement final). Et c'est ensemble que les deux compères se dirigent vers d'autres horizons.

«Cela faisait trois mois qu'il y avait des discussions entre les deux structures», confie Nikof. «On est un peu triste, mais c'est des choses qui arrivent. Merci à toute l'équipe, merci pour tout».

La question du budget

Les montants financiers en jeu, non divulgués, ont sans doute fait pencher la balance en faveur de Vitality. «On a tenté pas mal de choses pour les garder, mais voilà, c'est le mercato», a réagi le co-fondateur de Solary, Amaury Vedis. «Il y a un moment où on ne peut plus s'aligner au niveau du budget», avoue-t-il.

Une confidence qui n'étonne guère, puisque la structure française Vitality n'hésite généralement pas à se donner les moyens de ses ambitions. Comptant des personnalités comme Gotaga dans ses rangs, et des équipes sur tous les principaux titres e-sport, l'organisation avait effectué une 2e levée de fonds pour 14 millions d'euros en novembre. Avec un total de 34 millions d'euros en fonds d'investissements, elle se place dans le trio de tête des poids-lourds européens, aux côtés de G2 et Fnatic.

Nouvelles têtes en vue

Quant au futur de Solary, Amaury Vedis a évoqué l'arrivée imminente de nouveaux joueurs pour remplacer les partants: «Vous ne vous attendez absolument pas à ce qui arrive», a-il ainsi teasé sur Twitter. Et de laisser entendre à demi-mots une annonce aux alentours de la Lyon e-Sport, qui se tient du 28 février au 1er mars.

(lgb)