Web

23 octobre 2017 19:54; Act: 23.10.2017 19:54 Print

DeepL s'attaque à Google Traduction

La société allemande à l’origine du populaire et efficace dictionnaire multilingue en ligne Linguee propose un service de traduction annoncé comme trois fois plus efficace que celui de Google.

Une faute?

Utilisé par plus de 300 millions d’utilisateurs en 2016, Linguee est sans doute l’un des dictionnaires multilingues en ligne les plus complets. Sa force vient de son fonctionnement, qui consiste essentiellement à proposer des traductions contextualisées
plutôt qu’un équivalent mot pour mot. Un service qui s’appuie sur plus d’un milliard de textes traduits par des humains, issus de nombreuses sources. C’est sur cette base que se sont appuyées les équipes de DeepL pour développer une intelligence artificielle à l’origine du nouveau système de traduction.

Des réseaux de neurones artificiels sont entraînés à discerner automatiquement quelle serait la meilleure traduction possible d'une suite de mots en fonction de la grammaire, de la structure, du contexte et du sens pour fournir le résultat le plus naturel. Ils sont ensuite appliqués à la puissance de calcul d'un superordinateur capable de traduire plus d'un million de mots par seconde. Qu'il s'agisse de textes institutionnels, littéraires ou
journalistiques, la ponctuation, la concordance des temps et les structures des phrases traduites par DeepL sont plus naturelles que celles de Google, même si elles restent cependant largement en retrait de la fluidité d'une traduction humaine.

Pour autant, il reste encore du chemin à parcourir, puisqu'avec seulement 7 langues et 42 combinaisons possibles, DeepL est, de ce côté, en retard sur Google qui reste capable de traduire en 103 langues.

(eri)