Réseaux sociaux

17 avril 2018 15:35; Act: 19.04.2018 19:57 Print

Facebook confirme qu'il trace les non-membres

Facebook a confirmé lundi qu'il collectait les données d'internautes y compris lorsqu'ils n'étaient pas sur le réseau social, une pratique dont, dit-il, il n'a pas l'apanage.

storybild

Facebook s'est expliqué sur son site web. (Photo: Keystone/Oliver Berg)

Sur ce sujet
Une faute?

Embourbé dans un scandale de détournement d'informations personnelles, Facebook s'est expliqué lundi sur le pistage des internautes qui ne sont pas inscrits ou connectés au réseau social. Interrogé à ce sujet plusieurs fois la semaine dernière au cours de ses auditions au Congrès, le patron Mark Zuckerberg avait déjà expliqué que le groupe collectait bien d'autres données que celles que ses usagers partagent sur leur profil.

Dans un texte publié lundi sur le blog de Facebook, David Baser, un responsable «produit» du groupe, détaille comment le réseau «récupère des données d'autres sites internet ou applications» utilisant l'un des nombreux «outils» marketing Facebook, qui leur permettent de mesurer l'impact de leurs annonces sur le réseau, mais aussi en dehors du réseau social.

Par exemple, Facebook récupère des informations lorsqu'un utilisateur clique sur le bouton «J'aime» ou «Partager» sur un autre site (un article sur un site d'information par exemple) ou qu'il accède à un site ou une application via son «login» (ses identifiants) Facebook.

Mais les annonceurs qui passent des pubs sur Facebook peuvent aussi les diffuser en dehors du réseau social, sur un autre site ou application, c'est un autre outil marketing proposé par le groupe. Lorsqu'un internaute clique sur cette publicité d'un annonceur qui fait partie du réseau d'annonceurs de Facebook, ce dernier récupère aussi certaines infos.

Comme d'autres entreprises

Ainsi «lorsque vous visitez un site ou une application qui utilise nos services, nous recevons des informations même si vous êtes déconnecté ou si vous n'avez pas de compte Facebook. C'est parce que les autres app ou sites ne savent pas qui utilise Facebook», écrit M. Baser, qui précise que beaucoup d'autres entreprises récoltent des données de ces différentes façons, comme notamment Twitter ,Google, Amazon ou Pinterest.

Parmi les informations récupérées, l'adresse IP, le navigateur (Chrome, Safari, Explorer...) ou encore le système d'exploitation de l'appareil (Android, Windows etc...).

«Nous exigeons des sites et applications qui utilisent nos outils de vous dire qu'ils collectent des informations et qu'ils les partagent avec nous et (exigeons) qu'ils vous en demandent l'autorisation», écrit encore David Baser.

C'est via une application tierce proposée sur Facebook que la firme britannique Cambridge Analytica a mis la main sur les données de dizaines de millions d'usagers Facebook, à leur insu.

Données collectées

Par ailleurs, en analysant les chartes de confidentialité des géants du web, le «Wall Street Journal» a listé les données qu'ils peuvent collecter sur les internautes. En donnant l'exemple d'un selfie partagé sur Facebook, le quotidien explique que sur trois données fournies par l'utilisateur (photo, texte et reconnaissance faciale), le réseau social peut en collecter 17 de plus, sans que l'internaute en soit forcément conscient: entre autres, la localisation, la date, le type d'appareil utilisé, son système d'exploitation, le niveau de batterie, l'adresse IP, les réseaux wi-fi et cellulaires à proximité, etc.


(man/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • flow le 17.04.2018 17:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    foutage de gueule

    et ça continue encore et encore cest que le début daccord daccord comme le chantait lautre

  • Andress Leon le 17.04.2018 21:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fessebouc pour les nuls

    Fessebouc est une immense bombe à retardement mais lessence de cette bombe ce sont ses membres. Il convient dès lors de considérer ces abonnés comme responsables de ce qui leur arrive, leur devise : je suis abonné donc je suis exploité et je laccepte

  • jlc le 17.04.2018 20:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et oui

    Les méchants c'est pas les usines à trolle russe.... C'est nos amis qui nous promettent le bonheur! C'est pas beau la vérité cachée...

Les derniers commentaires

  • Andress Leon le 17.04.2018 21:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fessebouc pour les nuls

    Fessebouc est une immense bombe à retardement mais lessence de cette bombe ce sont ses membres. Il convient dès lors de considérer ces abonnés comme responsables de ce qui leur arrive, leur devise : je suis abonné donc je suis exploité et je laccepte

  • jlc le 17.04.2018 20:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et oui

    Les méchants c'est pas les usines à trolle russe.... C'est nos amis qui nous promettent le bonheur! C'est pas beau la vérité cachée...

  • flow le 17.04.2018 17:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    foutage de gueule

    et ça continue encore et encore cest que le début daccord daccord comme le chantait lautre